Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

10 février 2006

« L’égoïste romantique » de Beigbeder

beigbeder

J’ai terminé il y a une semaine de livre de Beigbeder.

Au début, ce livre m’a semblé être un vrai livre d’attente.

C’est quoi un livre d’attente ? C’est une expression que j’ai inventée.

C’est un bouquin qu’on peut lire en attendant… que le feu passe au vert, que la personne qu’on attend arrive, que notre rendez-vous se pointe…

Vu qu’on est réputé pour les rendez-vous arabes, je trouve qu’au lieu de rester à attendre comme un con c’est bien d’avoir un petit livre à lire… sauf que généralement en attendant on ne peut pas être concentré à 100% et donc il faut un livre "léger" qui ne nous prenne pas trop la  tête, qui soit facile à lire et qu’on peut lâcher d’un coup, quand la personne qu’on attend se pointe, sans oublier après ce qu’on a lu  ou devoir relire le paragraphe.

J’admire les gens qui arrivent à lire dans le métro parisien. Dès qu’ils rentrent ils commencent à lire, concentrés, et puis à un moment, lâchent leur livre et sortent. Je ne sais pas comment ils font.

Y a même ceux qui dorment, et puis se réveillent juste au niveau de la station où ils doivent descendre, comme s’ils avaient une horloge dans la tête… Bref j’au essayé de faire comme eux mais j’y suis pas arrivée, c plus intéressant d’observer les gens !

Et je reviens au livre de Beigbeder. C’est une sorte de journal de Bridget Jones, moins passionnant et où le personnage principal est un certain Oscar Dufresnes (qui ressemble assez à Beigbeder et qui fait le même métier… et les mêmes choses).

Je trouve que c’est un livre qui est facile à écrire. Il suffit de retracer ce qu’on a fait …

Bon, lui a un atout c’est qu’il connaît des gens célèbres et qu’il en parle un peu dans son roman, ce qui devrait intéresser un peu plus.

Donc je vous conseille d’acheter ce livre et de le mettre avec vous dans votre sac ou voiture et chaque fois que vous devez sortir et que vous risquez d’attendre...même 5 minutes.

Mais je dois avouer quand même qu’a la fin ce livre m’a un peu captivé parce que tout compte il y a une toute petite histoire d’amour et je voulais savoir comment elle se terminerait

Lire des livres comme ceux là est bien si on hésite à écrire son tout premier roman… On se dit que si les gens ont aimé ce livre, ils aimeront sûrement le notre !!!

Posté par EmmaBenji à 21:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]



Commentaires

    merci

    Bonjour Benji
    Rcoute, je ne me souviens pas de toi, pardonnes-moi!
    J'ai apprécié ton billet sur les caricatures!
    Nous nous rejoignons dans l'idée! Bien, que je m'en prenne un peu plus aux journalistes, qui acceptent très mal les critiques ou caricatures envers eux!
    Mais je trouve ton analyse bonne!
    Je pars 8 jours, j'emmène ma petite fillote à la neige!
    On se retrouvera peut-etre après?
    bises
    roger

    Posté par roger, 12 février 2006 à 08:05
  • Jacques-Stephen Alexis

    Un bon roman c'est un livre qui fait rêver, transporter dans des contrées inconnues. C'est comme l'amour, le rêve s'installe lorsque le coeur aime une personne. On voit en lui (ou en elle) l'être le plus interressant du monde. Ma très chère Emma, je vois bien que tu n'as pas encore finie de découvrir le monde des rêves. Ainsi je te propose de lire les romans d'un écrivain Haïtien qui s'appelle JACQUES-STEPHEN ALEXIS : "Commpère Général Soleil", et surtout "L'espace d'un cillement", "L'arbre musicien" ou encore son troisième et dernier livre de contes "Romancero aux étoiles".
    Tu verras ce que le merveilleux peut faire dans la lecture. Cet auteur m'a appris et redonner le goût de lire et d'écrire. Un de mes autreurs de prédilections. Je suis persuadé que si tu lis un de ces livres, tu chercheras à le découvrir ! Ainsi donc, je te fais des doux bisous, en te laissant lire J.-S. Alexis "L'espace d'un cillement"(Editions Gallimard, Paris).

    Posté par Alain Serbin, 12 février 2006 à 10:36
  • Alain S

    Merci, je vais essayer d'abord de me procurer ces romans et ensuite de les lire. Il se trouve que je peux difficilement terminer un roman en moins d'une semaine. Je ne sais pas coment font les gens qui travaillent et lisent beaucoup. Si tu as la recette donne la moi... donc je prenderai le temps de les lire et je donnerai mon avis apres
    Merci et grosses bises
    PS: je vais essayer de me procurer aussi "la littérture pour les nuls" dont a parlé Alain Mabanckou

    Posté par EMMA BENJI, 12 février 2006 à 11:14
  • Bonjour

    Bonjour Emma, j'espère que tu vas bien depuis ton ancien blog qui était plus festif...
    Je vois que tu traites de sujets lourds de l'actualité dans ce blog, moi j'aime pas trop faire de la politique donc je ne me prononcerai pas au sujet des caricatures par exemple, ce qui ne m'empeche pas d'avoir un avis bien arrêté la dessus...
    Par contre le livre de Beigbeder a l'air interessant et facile à lire et tu m'as donné envie de le lire...
    Mais avant je voudrais acheter le livre de Bruno Beausir (Doc Gyneco) qui est sorti il n'y a pas très longtemps (en France); j'ai tres envie de le lire car à l'époque (1992) j'étais fan de "Minister A.M.E.R." je sais pas si t'a connu ce groupe de rap qui avait comme membres: Stomy Bugsy, Passi et Doc Gyneco.
    Il s'etait séparé depuis et vienne de reformer le groupe 13 ans après leur separation...
    Voilà je te souhaite une bonne continuation et je reviendrais avec plaisir consulter ton blog de temps en temps...
    Gianni

    Posté par Gianni El Mehdi, 12 février 2006 à 14:33
  • Benji,

    Juste pour te saluer et dire que je lis avec plaisir ton Blog.

    Bien a toi...

    A. Mabanckou

    Posté par Alain Mabanckou, 12 février 2006 à 21:18
  • Alain Mabanckou

    Merci !!! j'en suis ravie !!!!
    Dès que j'aurais lu ton livre, j'en parlerai avec plaisir sur mon blog!

    Posté par EMMA BENJI, 12 février 2006 à 21:38
  • Juste un mot en passant, pour te saluer chaleureusement, et pour te dire que le livre de Beigbeder (qui se lit aisément) n'est pas forcément un livre facile : il restitue bien l'ambiance désenchantée de la société française aujourd'hui. Sur le plan littéraire, il repose la question (mais beaucoup de livres le font, en ce moment) du rapport entre intime, vie privée et littérature. Je t'embrasse ! JMD

    Posté par jmdevesa, 14 février 2006 à 09:26

Poster un commentaire