Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

27 février 2013

J'ai vu Lincoln, et j'ai pleuré!

citation_dabraham_lincoln_sur_la_liberte_affiche_r75e9adbc145e40389178854a0b89a7a3_bxi_400Le film "Lincoln" est ABSOLUMENT à voir!!!

"Le film raconte les derniers mois de la vie d'Abraham Lincoln, 16e président des États-Unis, assassiné en 1865, et surtout de son combat pour faire passer le13eme amendement de la Constitution, qui mit fin à l'esclavage dans tout le pays, avant la fin de la guerre de Sécession*"

Tu vois ce qu'est la vraie politique, comment on peut changer le cours de l'histoire, le poids de la démocratie et comment la ruse peut être utilisée pour des causes nobles.
J'ai eu un sentiment de peine, tristesse et désespoir en pensant à notre Tunisie. De mon point de vue les seuls qui ont assez de ruse pour faire passer leurs projets sont les islamistes.... En face il n'y a que BCE à avoir de la ruse politique... 

Je me suis dit que finalement le combat pour la chariaa des nahdhaouis représente pour eux ce que représentait le 13ème amendement pour Lincoln.
Nous sommes loin,...très loin de la tunisie démocratique et progressistes. Trèèèèèèès loin des idées progressistes et encore plus loin de ce qui pourrait un jour changer le cours de notre histoire dans le sens positif.
Sinon ce que j'en retiens aussi, et c'est encore plus triste et terrifiant, c'est qu'aucun grand changement dans une société ne se fait vraiment sans violence. Il a fallu passer par une guerre, beaucoup de sang et des morts pour pouvoir négocier le 13ème amendement et la paix, il a fallu qu'il y ait des morts pour que les tunisiens sortent très nombreux dans la rue crier "Ben Ali Dégage"...


Qui aura le premier recours à la vraie violence politique pour faire passer son projet en Tunisie? On connait tous la réponse puisqu'il y a eu déja deux meutres politiques.
Qui est capable de nous entrainer dans un bain de sang pour obtenir gain de cause? Qui a les moyens humains, matériels et logistiques pour se battre au bout pour ses idée?....  là je vous laisse seuls trouver la réponse!

 



*http://fr.wikipedia.org/wiki/Abraham_Lincoln

Posté par EmmaBenji à 02:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]



Commentaires

    Et si c'était le contraire

    Si au contraire c'était les adeptes de Ghannouchi qui défendent le droit de se libérer enfin du joug de cette oligarchie, qui les enchaîne dans une illusion de confort salarial, mais qui les maintient dans une dépendance économique proche de l'esclavage, pour que des truands sans foi ni loi les maintiennent dans des usines négriers des temps modernes ?
    Si les adeptes de Ghannouchi voient en BCE le diable, de la même façon, les adeptes de BCE voient apparemment en Ghannouchi le diable aussi.
    Donc tout est question d'optique et de la façon dont on se place...

    Imaginons que le 13ème amendement portait sur la fin de la prostitution...
    Que de distance à parcourir encore pour que le monde abandonne ses vices cachés.

    Posté par KILANI Selim, 27 février 2013 à 06:50
  • @Kilani Selim

    "Si au contraire c'était les adeptes de Ghannouchi qui défendent le droit de se libérer enfin du joug de cette oligarchie, qui les enchaîne dans une illusion de confort salarial, mais qui les maintient dans une dépendance économique proche de l'esclavage, pour que des truands sans foi ni loi les maintiennent dans des usines négriers des temps modernes ?"

    Apparemment les adeptes que tu cites défendent uniquement le droit de changer de maîtres, rien n'est prévu pour mettre fin à l'esclavagisme en vigueur. En outre les nouveaux maîtres proposés par Ghannouchi et cie (les émirs corrompus du Golfe Persique) ne feraient qu'introduire un deuxième degré dans la chaîne de l'asservissement car dépendant eux-mêmes de "l'Occident corrompu" on ne feraient qu'accumuler les inconvénients des uns et des autres (et je préfère de loin les inconvénients des premiers). De mon point de vue je préfère m'en tenir aux maîtres actuels et bâtir les sentiers de mon salut sur des valeurs autre que la démagogie : le bleu de travail et le respect du pays dans toutes ses dimensions.

    "Imaginons que le 13ème amendement portait sur la fin de la prostitution...
    Que de distance à parcourir encore pour que le monde abandonne ses vices cachés."

    Là encore je ne suis pas tout à fait d'accord ... à moins que tu n'envisageais la prostitution comme métaphore : dans le sens dépendance économique. Car au premier degré il ne s'agit pas du problème le plus urgent d'un pays qui ne sait encore subvenir à ses besoins vitaux tout seul et qui n'a pas de secteur privé viable.

    Posté par un-pistolero, 27 février 2013 à 09:34

Poster un commentaire