Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

09 avril 2012

Que faire avec cette police?

agression 4J’ai entamé avec un groupe d’amis un travail sur un projet de réforme de la police, et je fais partie des membres de l’équipe qui clament qu’il faut se réconcilier avec la police car les flics sont eux aussi victimes. Mais le je ne sais plus que penser.

Ils sont victimes du système, mais il reste que certains policiers décident de torturer et de frapper jusqu’au sang, alors que d’autre se limitent a courir et à dire «rentrez» (barra rawah)

J’ai toujours dit qu’ils sont mis dans des conditions psychologiques et humaines qui les mènent vers ce comportement et je maintiens cela. Je maintiens cela mais pas en minimisant la culpabilité des tortionnaires. Un policier qui frappe doit être poursuivi en justice, mais je pense qu’en cas d’abus répété c’est le ministre et les cadres du ministère de l’intérieur responsables directs de l’évènement qui doivent être punis sévèrement, congédiés en cas de fautes répétés et poursuivis en justice.

Le ministère de l’intérieur est une responsabilité, soit on est a l’hauteur de cette responsabilité ou on ne l’est pas…

En parcourant les commentaires de mes amis sur le net, mis a part le «ACAB » qui revient partout, un ami blogueur a écrit qu’il connait son agresseur et que vu qu’il n’a pas confiance en la justice il se débrouillera de lui même.

Oui, si cette impunité continue je pense que certaines victimes finiront par trouver seuls le moyen de se venger de leurs agresseurs, surtout que plusieurs de leurs photos circulent

Je continue à croire que les policiers sont des victimes et que ce n’est pas la meilleure solution, mais que faire pour qu’ils comprennent qu’ils ne doivent plus frapper et que légalement ils n’en ont pas le droit.

Il est possible par ailleurs de faire une base de données des policiers qui torturent… mais en même temps c’est injuste pour leurs enfants qui sont innocents.

QUE FAIRE ???

Même du temps de Ben Ali, ses sbires n’osaient pas toucher les opposants dans les manifestations, ils ciblaient d’abord des inconnus de la scène et évitaient les leaders.

Comment est ce que gouvernement, via ses flics, ose toucher à un député ou à une femme comme Radhia Nasraoui.

Bref, je vais continuer à croire en mon projet et on se battra en même temps pour qu’on trouve une solution à cette impunité totale.

Dans la vidéo ci-dessous on voit une victimes des agression du 9 avril crier et répéter qu'elle connaît son agresseur.

Posté par EmmaBenji à 21:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]



Commentaires

    Waw

    Ca manque que tou pour travailler sur la réforme de la police emchi elha bétermtek , talkech wahed inikek fammek t3awwej mulkethb we3amala

    Posté par Cxxxx, 10 avril 2012 à 07:57

Poster un commentaire