Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

26 mars 2012

Ennahdha et la Chariaa, la comédie continue

chariaaDonc après avoir mis sur le tapis le sujet de la chariaa comme source de loi pour la constitution, après que les élus d’Ennahdha aient confirmé ca aux médias, voilà qu’ils annoncent qu’ils tiennent a garder l’article 1 puisqu’il y a consensus (Ecouter l'intervention de rached Ghannouchi sur Shems Fm)

Ainsi « Le parti islamiste Ennahdha a décidé, dimanche 25 mars 2012, de maintenir inchangé l’article 1 de la Constitution de 1959. L’article 1 stipule que la Tunisie est un Etat libre, indépendant et souverain : sa religion est l'Islam, sa langue l'arabe et son régime la république » (business news

 Donc après avoir provoqué une scission au sein de la tunisiens entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, après avoir vu les adhérents d’Ennahdha manifester pour réclamer la Chariaa, voila qu'ils changent d,avis. Heureusement qu’il y a les vidéos pour témoigner que nous ne traversions pas une phase de délire collectif.

On ne peut que se poser des questions, quel était le but de tout ce jeu et ou veulent-ils arriver?

Certains échos (rumeurs) disent qu'ennahdha va proposer (ou pousser vers)  un référendum pour que le peuple décide s’il est pour ou contre La Chariaa dans la constitution. Faut-il rappeler la politique d’endoctrinement, via entre autres les mosquées et les associations, que pratique ce parti???

Donc, avec toute la logistique dont ils disposent, ils peuvent fournir des explications erronées sur l’importance d’avoir la chariaa comme source de loi dans la constitution et après diront « On n'y peut rien, le peuple veut la chariaa ». Je l'ai dit depuis un moment, ce qui m'inquiète c'est qu'un jour mon voisin m'engueule car je n'ai pas le voile...c'est de cet endoctrinement que j'ai peur. Ennahdha ne fera pas des pressions directes pour pousser a l'islamisation, ils laissent faire pour que ce soit une partie des tunisiens, qui ont souffert de la politique d'ignorance de Ben Ali, qui demandent à ce qu'on impose la séparation entre les hommes et les femmes, qui imposent à ce qu'on ressemblent un peu à leur idéal qui pour eux les mènera au paradis,... C'est des pressions dans le bus, dans la rue, ...dans la vie de tous les jours qui poussera des femmes et des hommes des milieux défavorisés à céder pour avoir la paix. Et on commence a voir le résultat avec les différentes formes d'agressions non punies.

Ils ont eu assez de temps pour laisser les intégristes sévir un peu partout dans la société. ils ont nommé des gouverneurs qui sont militants au sein d’Ennahdha. Ils sont en train de profiter du pouvoir pour avoir la main mise sur tout et pratiquer leur politique d'endoctrinement… 

Si j'avais un conseil à leur donner ce serait de commencer par résoudre avant tout leurs problèmes internes, entre les pros Qatar et les pros Arabie Saoudite. Hé oui ces deux pays sont en train d’agir comme si la Tunisie était une tarte à partager et il semblerait qu'il y ait deux camps (ou 3 si on compte les islamistes radicaux)au sein d'Ennahdha.  Ramenez l’argent pris par Ben Ali et par Sakhr El materi, respectivement en Arabie Saoudite et au Qatar…ou dénoncez au moins la protection que leur fournit ces deux pays et on pourra peut être faire un effort pour vous croire.

Articles liés:

Constitution  ... "L'heure est grave"

Le projet islamiste ou comment s'introduire dans la société

Le plan islamiste dévoilé par Mourou

Ghonim, Ennahdha est-elle complice?

 

Posté par EmmaBenji à 21:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]



Commentaires

    Je ne pense pas qu'ennahda soit à l'origine de l'islamisation rampante ni de la bigoterie ambiante, qui étaient déja là dès ka fin des 90's.
    Ce parti n'est qu'un accélérateur de cette tendance.
    Le vrai risque, et tu as raison de le relever, c'est le referendum d'initiative populaire en faveur de la chariaa...
    Et la, vox populi, vox Dei

    Posté par squizocube, 29 mars 2012 à 10:21
  • Ils les laissent sévir afin de faire étouffer les autres et les pousser par conséquent a choisir le juste milieu: qui est la Chariaa Soft de Ghannouchi. Il faut insister sur les dmemandes et les objectifs révolutionnaires, etant pas capable de les réaliser, ce parti de merde perdra plus rapidement sa crédibilité et sortira de la petite porte, et sans retour.

    Posté par Soufiene, 06 avril 2012 à 02:04
  • Kahba

    mchiti te9hbio fi les US , tu vas revenir un agent de CIA et tu parles d'Ennahdha et de Chariaa

    Le peuples Tunisiens est musulman et il ne sera gouverner que par la Chariaa , restes la ba la Tunisie n'est pas besoin des pures comme toi il y'a deja assez elles seront ,nettoyées

    Fuck u

    Posté par saleh, 06 avril 2012 à 09:32
  • a squisocube

    Mr Squisocube tu es con , et c une maladie incurable
    ta phrase "Le vrai risque, et tu as raison de le relever, c'est le referendum d'initiative populaire en faveur de la charria" montre bien que tu es un fin démocrate avec mlle Benjemaa , si la majorité de peuple va choisir la Chariaa c'est la démocratie ou non ?? si vous voulez pas dégagez de la Tunisie , vous vous prenez pour des intellos et les tunisiens des cons ??? laissez la démocratie pour les cons alors et fermez vos gueules qui puent
    un vrai démocrate accepte le choix de la majorité mais vous , vous voulez la dictature de la minorité soit disant vous etes les intellos ça me fait rigoler .... taffiyou arwa7koum ahan mantaffiyoukoum

    Posté par ali, 06 avril 2012 à 09:37

Poster un commentaire