Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

16 février 2012

Attention,photo de fesses!

J'ai du mal à digérer que des journalistes aient pu passer la nuit en prison pour une photo d'une femme dénudée.

Pourquoi est ce qu'un journaliste qui ne serait pas dangereux passerait la nuit en prison et des personnes accusés d'avoir tué des tunisiens peuvent être en liberté?

Rien n'est fait pour partager les victimes de répressions qui sont menacés par leurs agresseurs, mais les journalistes par contre, eux sont en prison!!!! (Lire rapport d'Amnesty1, et )

Le jeune Zakariya Bouguerra s'était fait tabassé par un flic qu'il a reconnu et rien n'a été fait contre ce policier. Il a été agressé une seconde fois,avec témoignage vidéo à l'appui et rien n'a été fait... mais quand il s'agit d'une photo la justice devient d'un coup très réactive et rapide

Rien ne justifie cette arrestation RIEN!

Vu qu'hier beaucoup de tunisiens avaient partagés des photos de femmes dénudées sur leurs profils, j'ai choisi celle que j'ai trouvé la plus belle...et le grand gagnant c'est Sam avec cette photo

2

 NB: La constitution sera le seul garant de nos liberté. Soyons vigilants! 


Mise à jour:

 Après la remise en liberté du journaliste et de rédacteur en chef du journal Attounsia, le juge d’instruction a décidé, jeudi 16 février 2012, d’émettre un mandat de dépôt en prison à l’encontre du directeur général du journal, Nasreddine Ben Saïda

Mise à jour le 23/02/2012

Le directeur d'Attounssia a comparu aujourd'hui  devant le Tribunal de première instance de Tunis et a bénéficié d'une mise en liberté en attendant l'audience du 8 mars prochain. 


Posté par EmmaBenji à 20:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]



Commentaires

    Je te reconnais ton bon goût ...

    Posté par coucou, 17 février 2012 à 11:57

Poster un commentaire