Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

16 février 2012

Liberte en danger

403327_10150800002782926_205982072925_12466518_2118330513_nLe journal Attounsiya (journal que je n achete jamais) a publier sur la une du journal la photo d une femme denudee. La photo a choque beaucoup de tunisiens, ce qui est logique, mais Fahem Boukadous vient de partager sur mon mur facebook ce statut ecrit par Mohamed Maali.

 

مركز تونس لحرية الصحافة 4 نهج المكسيك البلفدير –
 تونس بيــان تونس في 15 فيفري 2012 علمنا، عبر وسائل الإعلام، باعتقال 3 زملاء من جريدة "التونسية" هم مديرها ورئيس تحريرها وأحد صحافييها بتهمة "المساس بالأخلاق الحميدة" بعد نشرها " صورا فاضحة"، حسب الجريدة، للاعب كرة قدم وزوجته عارضة الأزياء، بعد أن تداولتها العديد من الم...واقع إلكترونية.
 ونحن في مركز تونس لحرية الصحافة، رغم اعتقادنا بأن الصحافي ليس فوق القانون بل هو مسؤول عن أفعاله مثل أي مواطن آخر، فإننا نؤكّد أن طبيعة العمل الصحفي تستوجب التعامل مع صاحبه وفق ما تنص عليه مجلة الصحافة لا القانون العام، وعدم اللجوء خاصة إلى إنزال عقاب بدني بالصحفي في حال اتهامه بارتكاب خطإ ما، مثلما هو الشأن في قضية الحال. إن الاحتفاظ بثلاثة صحافيين رهن الإيقاف من أجل نشر صورة تتناقلها المواقع الإلكترونية لا يقدّم صورة جيدة عن بلادنا التي نريد لها أن تكون مهدا للديمقراطية وحرية التعبير في البلاد العربية مثلما كانت مُطلقة لشرارة الثورة. إننا نطالب بـ - إخلاء سبيل الزملاء الثلاثة وإيقاف التتبع القضائي ضدهم. - العمل على تنقية القطاع من رواسب الماضي بمحاسبة المسؤولين الحقيقيين على سوء التصرف في قطاع الإعلام ووضع حد للإفلات من العقاب. - الشروع في حوار وطني حول الإعلام ودوره تشارك فيه كافة الأطراف من أجل رفع كل الالتباسات وسوء التفاهم القائم حاليا تمهيدا لفتح صفحة جديدة يتحمل فيها إعلامنا دوره كاملا في تنفيذ أهداف الثورة.
عن الهيئة المديرة لمركز تونس لحرية الصحافة الأمين العام محمــد معــالي

 

Et donc ils ont arrete le directeur general du journal a cause de cette photo, et en un temps record... on aurait aime qu ils soient aussi rapides avec symboles de l ancien regime qui ont vole le pays.

Business news explique "Suite à la photo publiée à la Une du quotidien arabophone Attounnissia, dans son édition du mercredi 15 février 2012, une instruction a été ouverte contre le journal et son directeur Nasreddine Ben Saïda.
A l’issue de cette instruction, il a été décidé de saisir le journal et d’arrêter le directeur général du quotidien et de son rédacteur en chef qui a validé la publication en attendant de présenter les deux (et non des trois comme indiqué précédemment) devant le procureur de la République qui, d’ailleurs a décidé cette arrestation. Motif officiel de l’arrestation, qui s’est basée sur le code pénal et non le code de la presse : publication d’un article ou d’une photo de nature à troubler l’ordre public".

Donc on laisse faire ceux font des appels a la haine, et on arrete un journaliste pour une photo qui deplait????

NB: Le syndicat des journalistes a denonce l utilisation de la photo, avis que je ne partage pas du tout...

 


NB: Seule la constitution pourra nous garantir la liberté d'expression

1Mise à jour 16/02/2012

Suite à cette affaire, cette photo a été partagé par beaucoup de tunisiens sur les réseaux sociaux, d'autres ont partagé des photos de femmes dénudées ... Certains ont même remplacé leur photo de profil par la photo de ce couple.

Le rédacteur en chef du journal a été relâché ce matin, ce serait en cours pour le directeur du journal... Je n'arrive pas encore à croire que des journalistes ont pu passer la nuit en prison pour une photo publiée dans le journal... ou était l'urgence? Pourquoi était-il important qu'ils passent la nuit en prison??? Ou serait le danger?

C'est grave, très très grave!!!!

Mise à jour 2

Après la remise en liberté du journaliste et de rédacteur en chef du journal Attounsia, le juge d’instruction a décidé, jeudi 16 février 2012, d’émettre un mandat de dépôt en prison à l’encontre du directeur général du journal, Nasreddine Ben Saïda

Mise à jour le 23/02/2012

Le directeur d'Attounssia a comparu aujourd'hui  devant le Tribunal de première instance de Tunis et a bénéficié d'une mise en liberté en attendant l'audience du 8 mars prochain. 

Posté par EmmaBenji à 01:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]



Commentaires

    liberté d'expression

    la photo incriminée est pleine de santé et de vie;belle jeunesse! .Les propos de w ghnim sont autrement pornographiques: l’excision, l’allaitement des ouvriers, par des femmes astreintes à cette basse besogne, préconisé par ce pornographe intégriste sont ahurissants de bassesse et de vulgarité. Ses propos et ses prises de positions sont une éhontée atteinte aux droits universels de l'homme.C'est un ennemi de la liberté .Ah! Saint-Just ,"pas de liberté pour les ennemis de la liberté".mais je suis contre la guillotine,pour le débat démocratique et policé.La democratie cette valeur universelle dont jouit ghnim et qui lui permet de sévir impunément.Savez-vous que Hitler a été porté au pouvoir par la démocratie...IL Y A UN VÉRITABLE DANGER THÉOCRATIQUE QUI MENACE LE PAYS.SOYONS VIGILANTS.

    Posté par kouka, 21 février 2012 à 00:03

Poster un commentaire