Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

31 décembre 2011

Je vis Ma Grande expérience

DSC_0750J’ai vécu tellement de choses extraordinaires cette année que je me dis qu’il faudrait écrire un livre pour garder une trace de tout cela.

J’ai eu des discussions incroyables avec des ministres et des diplomates aussi bien tunisiens qu’étrangers que je pense que même moi j’aurais du mal à me croire dans quelques années.

Cette révolution est un évènement historique et je suis fière d’avoir été présente en Tunisie pendant cette période.

Je me rappelle de ces journées où je désespérais devant l’ordinateur en me demandant «qu’a-t-on fait pour mériter un Ben Ali et toute l’hypocrisie autour?»

Il y a tout juste une année j’étais d’espérée.

Y a tout juste une année je mourrais de trouille, car moi contrairement à d’autres blogueurs je n’ai jamais arrêté d’avoir peur. J’étais bien consciente des risques, j’avais très peur même le 14 janvier. Je crois avoir atteint mon pic de «terreur» le 15 janvier quand je me suis retrouvée au centre ville entourée de policiers hors contrôle et enragés.

Y a tout juste une année j’ai eu une très grosse dispute avec une personne très proche à cause des journées passées devant l’ordinateur et mon obsession par rapport aux évènements en  Tunisie. Elle m’avait crié «tu es malade, va te soigner ! Tu prends des risques pour rien et tu es égoïste, parce que c’est ton entourage qui va subir les conséquences de ce que tu fais»

Je n’avais pas eu beaucoup de témoignages d’encouragements suite a ce que je disais sur Express Fm. Ma grande sœur suivait de très près ce que je faisais mais je cachais le reste à mes parents.

Y a tout juste un an rares sont les personnes de mon entourage qui étaient fières de moi…au contraire!

tasse

Entre temps y a eu cette révolution et ce que je vis depuis est tout juste incroyable.

J’ai déjeuné (et diné) avec des ministres, parlé avec un président, discuté avec un premier ministre… Me suis baladé en jean dans le palais présidentiel et pris des photos en faisant des grimaces… J’ai beaucoup voyagé et j’ai souvent diné chez des ambassadeurs.Je suis incapable de nommer toutes ces personnes que je rencontre et ma grande question c’est à quoi est ce que toute cette énergie a-t-elle servi ?

Je ne sais pas !

Cette année a aussi été une année de statuquo professionnel. J’ai pratiquement arrêté le journalisme après la révolution, je n’ai plus le temps d’écrire des articles pour Afriques Magazines, réalités ou Tunis Hebdo. J’ai pris un congé de l’université pour pouvoir bien vivre les évènements de cette année. Là je ne fais que des chroniques à Express Fm et j’ai quitté pour une petite période le pays pour prendre des cours d’anglais. J’ai gardé ce blog mais me suis éloigné de beaucoup de choses et de personnes.

La révolution m’a fait découvrir un nouveau monde mais m’a éloigné de mes amis.

Cette année j’ai eu les plus belles déclarations d’encouragement et de soutien, mais également les pires insultes de ma vie.Et pourtant y a pas de quoi se faire insulter puisqu’il n y a aucune contre partie a ce que je fais

Cette révolution m’a montré que les gens peuvent avoir la mémoire très courte, mis a part la mauvaise foi de pas mal de personnes. 

Cette année j’ai décidé, comme au moment de la création de mon blog en 2005 de vivre ma grande expérience, car la vie est courte.

makers

J’ai essayé tout ce qui était en mon pouvoir pour aider mon pays, je continuerai à tout faire pour garder ma liberté d’expression…

Je ne suis pas très optimiste…L’avenir sera rose si on investit sur le savoir. Si les grandes puissances ne se limitent pas à avoir des relations opportunistes et à ne nous voir que comme le 3ème monde. Si on réussit la course du savoir et de l’éducation on pourra s’en sortir… sinon peu importe ce qui se passera politiquement on va rentrer dans le cercle infernal de l’ignorance.

Posté par EmmaBenji à 04:49 - Commentaires [20] - Permalien [#]



Commentaires

    Tu as fait ce qu'il fallait faire

    Emna, tu as fait ce qu'il fallait faire. Tu as écouté ce que ton coeur de tunisienne te disait. Tu as suivi ce que ta conscience de citoyenne te dictait. Tu as fait ce que ta tête d'intellectuelle te demandait. Regarde le chemin que tu as parcouru et la richesse que tu as accumulée pendant cette année. Beaucoup de gens, y compris moi, suivaient et essayaient de comprendre les évènements en Tunisie et dans le monde arabe à travers tes chroniques. Tu as été non seulement un relais mais aussi une actrice dans ce printemps arabe. Bravo et "ila amame".

    Posté par Raouchen, 31 décembre 2011 à 07:24
  • Vous êtes pour moi une référence

    Ma chere Emna, Je suis abonné à vos tweets et lis avec attentions vos messages que j'apprécie la plupart de temps. J'essaye de vous attraper sur les ondes quand j'ai le temps (excellente émission). Je voudrais vous dire que vous avez eu le courage de protester durant la période noire... et ça vous pouvez en être fier. Moi par exemple, j'ai 54 ans, et j'ai été éduqué dans la peur de faire de la "politique" à cause des années dures notamment les année 70. Moi je n'ai jamais ouvert officiellement la bouche comme vous et encore moins avoir signé un jour un document comme vous l'avez fait. En étant fier de notre révolution je dis toujours moi je n'ai pas eu le courage de parler avant et je m'occupais que de mon travail et de ma famille = égoïste ? Je ne discutais de tout cela qu'avec mon entourage trés proche et à basse voix ou à demi mots... Je peux dire que nous vivions déconnectés de la réalité. Vous avez finalement eu le courage de faire ce que la majorité n'a pas osée faire et vous renouvelle mon admiration en vous disant continuez vous avec beaucoup de chance d'avoir vécu tout cela grâce à votre courage et à votre amour du Droit et de le Justice. Nous avons besoin de gens comme vous et heureusement que notre Tunisie avec sa nouvelle génération peut aller loin ... Que Dieu vous protège et encore une fois je vous dis prenez bien soin de vous sans trop vous mettre en danger surtout avec tous ces intolérants qui ne veulent pas de Démocratie.
    Sincèrement Votre
    Ahmed Tritar

    Posté par Tritar Ahmed, 31 décembre 2011 à 10:01
  • Financement

    Comment tu finances ce voyage c'est très louche je vois la main des américains derrière car qui peut aujourd'hui se permettre de mettre de cote son job pour vivre une révolution c indécent comme situation a moins que les diplomates rencontres financent tes magouilles et je comprends très bien que ta famille ne soit pas fière de toi car c louche ce que tu fais

    Posté par Alex, 31 décembre 2011 à 15:54
  • Théorie du Complot...

    Dans un livre intitulé "La Face Cachée de la Révolution Tunisienne", l'auteur Mezri HADDAD
    développe une théorie avec quelques arguments à l'appui selon laquelle les Etats-Unis ont prémédité (et non accompagné) les différentes révolutions (tunisienne, égyptienne et libyenne).
    En clair, toujours d'après l'auteur, ils seraient arrivés à la conclusion que la période des dictateurs et de leur pouvoir à vie devait prendre fin et ont planifié leurs remplacements par des régimes islamistes "modérés", persuadés qu'ils étaient de la victoire des islamistes en cas d'élection.
    Mais encore, fallait-il procéder à l'éviction de ces dictateurs.
    Et c'est-là, qu'apparaissent les "cyber-révolutionnaires" qui auraient été formés par la CIA via notamment des stages en Hongrie, au Maroc
    et dans d'autres parties du monde...
    Ce qui expliquerait notamment la "solidarité" immédiate des blogueurs égyptiens dès les premières manifestations en Tunisie et la réciprocité tunisienne après la chute de Ben Ali
    en faveur de la révolution égyptienne.
    Ton nom apparait (à une seule reprise) dans le livre mais ce sont surtout Sami Ben Gharbia, Lina M'henni et Slim Amamou qui sont considérés comme les "cerveaux" de l'opération qui a consisté à orchestrer les manifestations jusqu'au départ de Ben Ali.
    Même si ses arguments sont réels (noms et dates des différents endroits oû des formations ont été financées par un organisme américain), il n'apporte (en ce qui me concerne) aucune preuve formelle quant à l'éventuelle implication des blogueurs qu'il considère comme des "traitres" à la patrie pour avoir "vendu" le pays aux Etats-Unis mais surtout au Qatar, qu'il n'épargne pas de sa vindicte.
    En clair, il accuse les "cyber-révolutionnaires"
    d'avoir amené les islamistes sur un plateau au pouvoir puisque seuls ces derniers pouvaient l'emporter aux élections.
    Je partage, bien évidemment, ce dernier point puisque j'avais annoncé une victoire des islamistes dès le 1er février dernier dans une tribune parue dans "Le Monde".
    Pour le reste, il est clair que l'auteur règle ses comptes mais il est encore trop tôt pour connaitre tous les tenants et aboutissants qui ont précédé les (éventuelles) manifestations ayant abouti au départ de Ben Ali.
    Jusqu'à présent, personne n'est en mesure d'infirmer ou confirmer cette théorie, quant à "certains", ils ont clairement intérêt à ce que la vérité ne voie jamais le jour...

    PS : Le livre de Mezri Haddad est disponible en Tunisie.

    Posté par Elie, 31 décembre 2011 à 18:14
  • @ Alex

    y des détails important que vous semblez oublier
    1. je travaille depuis que j'ai 24 ans, vivant chez mes parents ça permet de faire beaucoup d'économies
    2. Je n'ai pas arrêté de travailler a Express Fm en tant que chroniqueuse
    Du coup j'ai la chance de ne pas être dans le besoin et de me permettre une année off pour étudier

    Monsieur l'anonyme, la révolution s'est faite pour revendiquer le droit a tout le monde d'avoir un travail(comme moi), de pouvoir en vivre, et se permettre de prendre des pauses.

    Pour conclure: vous êtes cons ou vous faites exprès de faire semblant de l'être?

    Posté par Emma Benji, 31 décembre 2011 à 18:44
  • Re Elie

    Et que dit-il a mon propos
    Sinon Mezri Haddad fait partie de ceux qui ont activement soutenu la dictatures et il avait même participé à plusieurs émissions a la télé dont une avec Amira Yahyaoui, cyber activiste... donc je n'ai pas du tout confiance en sa crédibilité

    Pour leur théorie a deux balles de la CIA, ça ressemble plus a un film de fiction ce qu'ils racontent qu'a des faits
    Que la CIA ait orchestré un truc je ne sais pas, possible...mais que les blogueurs aient été "engagés" par eux a le faire c du pire délire.

    Posté par Emma Benji, 31 décembre 2011 à 18:48
  • Complot contre révolutionnaire.

    Que des personnes aient été préparées à une éventuelle révolution, ce n'est pas étonnant: Les usa ont le projet concernant le nouveau moyen orient. Ils ont démarré avec la guerre d'Irak qu'ils croyaient facile et leur échec les a obligés à changer de stratégie. Mais, l'immolation de bouazizi a accéléré les évènements et les tunisiens se sont révolté. Les pays occidentaux et les usa se sont vus perdre les pédales et quelques semaines après le 17 décembre, les forces étrangères et leurs activistes ont commencé leurs interventions contre révolutionnaire et je pense qu'ils continuent dans le but de voir les révolutions arabes servir leur intérêt et notamment celui de leur allié stratégique sioniste.

    Posté par Samia Lamine, 01 janvier 2012 à 00:06
  • Re Emna

    Tu auras noté que j'ai utilisé le conditionnel dans la quasi-totalité de mon texte et j'ai ajouté qu'en
    ce qui me concerne, je ne serai entièrement convaincu que lorsque des preuves indubitables
    seront mises sur la table (...)
    Néanmoins, le propos ne concerne pas Mezri Haddad qui (et je le rappelle, par souci d'équité) avant de se rallier à Ben Ali, a longtemps été son opposant le plus acharné depuis son exil à Paris en 1986.
    Pour en revenir à sa théorie, l'américanophile que je suis sait pertinemment que les Etats-Unis (comme l'Europe d'ailleurs) réajustent constamment leurs positions stratégiques non seulement en faveur de leur intérêt propre mais aussi quand ils pensent qu'un leader politique est "fini".
    Dans le cas du Maghreb, il est clair que différents scénarios étaient déjà prêts et l'immolation de Mohamed Bouazizi n'a fait qu'accélérer le mouvement.
    Aujourd'hui, il reste encore plusieurs inconnues qui
    n'ont pas livré leur vérité et qui ne la livreront peut-être jamais.
    La seule réalité, c'est que les islamistes sont au pouvoir, qu'ils détiennent la totalité des ministères régaliens (Primature, Intérieur, Défense,
    Affaires Etrangères,Finances)
    Les premières mesures "cosmétiques" sont en train de voir le jour : volonté d'un tourisme "islamique", suppression progressive de l'alcool (plusieurs hôtels refusent
    désormais de servir de l'alcool !) et bien d'autres mesures suivront afin d'établir progressivement une société arabisée et islamique
    comme l'a annoncé Hamadi Jebali dans un discours à Sousse début octobre, souhaitant l'instauration
    d'un "califat" pour la Tunisie avant d'expliquer
    que l'on avait mal compris ses propos !
    L'instant de vérité pour ceux qui ne souhaitent pas vivre sous le joug islamiste se joue en ce moment.
    Après la révolution iranienne, le clergé a mis 2 ans à verrouiller totalement la société.
    Si les tunisiens ne veulent pas finir sous la coupe d'ayatollah locaux, il serait temps de commencer à se bouger les fesses.

    Posté par Elie, 01 janvier 2012 à 14:14
  • Haddad ne parle pas de complot

    Vous parlez d'un livre que vous n'avez pas lu. Moi, j'ai bien lu "La face cachée de la révolution tunisienne" de Mezri Haddad et à aucun moment il n'a évoqué une quelconque théorie du complot. Il est dans l'analyse purement géopolitique. Les arguments qu'il utilise, les documents qu'il cite sont irréfutables. Il parle de pseudo ONG américaines qui sont dans la subversion "démocratique" depuis 2003. Par exemple Freedom House et Open Society, deux ONG intimement liées au sionisme mondial qui ont financé des stages de formation à la "révolution2.0" et auxquels Emna Ben Joma et ses copains blogueurs ont pris part. C'est très tentant des voyages gratis à Beyrouth, Amman, Rabat, Mexico, Washington..Il évoque le rôle du NDI, National Democratic Institute et de l'IRI, International Republican Institute, des organisations-écrans de la CIA. Il parle aussi du mouvement serbe OTPOR, spécialiste des révolutions sans violence, que la CIA a utilisé pour faire imploser l'URSS. Si Mezri Haddad n'est pas crédible, comme le dit Emna, Le New York Times et le Washington Post le sont par contre. Ils ont écrit exactement la même chose dès janvier 2011. Haddad n'a fait que reprendre une série d'articles et de documents crédibles, pour les analyser dans une optique géopolitique. Sa thèse est parfaitement exacte et elle est du reste partagée par des intellectuels non tunisiens comme l'algéro-canadian Ahmed Bensaada, le belge Michel Colon, le suisse Tarik Ramadan...Si la théorie du complot est pour les imbéciles, l'analyse géopolitique est pour les intelligents. Emna Ben Joma, Lina Ben Mhenni, Slim Amamou, Sami Ben Gharbia, Yassine Ayari...ne peuvent donc pas très bien la comprendre même s'ils ont été les idiots utiles des enseignements israélo-américains.

    Posté par Myriam Zmerli, 04 janvier 2012 à 10:05
  • Emna blanche comme neige

    Que Mezri Haddad parle ou ne parle pas de complot, je n'en ai rien à foutre. Je n'ai pas lu son livre. Par contre, ce qui m'enerve un peu c'est l'hypocrisie d'Emna Ben Joma. Je travaille depuis l'âge de 24 ans, je gagne honnêtement ma vie...etc, etc. Arrête ton cirque tu veux. Tu appartiens à l'une des familles tuniso-djerbiennes les plus fortunées de Tunisie. A qui appartiennent les concessions BMW et Mercedes si ce n'est à Sadok Ben Joma. Ce dernier, n'a t-il pas été ministre de Bourguiba et de Ben Ali ? N'a t-il pas été Sénateur et proche conseiller de Zaba jusqu'au mois de janvier 2011 ? POurquoi tu n'as jamais voulu avoué avoir participé au séminaire du Maroc en compagnie de Slim Amamou et pas seulement lui ? Il a fallu que Mohamed Titof te le balance à la figure en direct dans le Net Show d'Express FM que tu animais en plus, pour l'avouer des boues des lèvres. C'est cette attitude qui m'enerve en toi. Sois transparente et assume ton passé qui n'est pas si propre que tu ne veux le faire croire. Tu n'es pas blanche comme neige. Tu es comme tout le monde. Ni plus ni moins.

    Posté par Henda, 04 janvier 2012 à 10:33
  • Le GMO est une réalité

    J'ai lu le livre de Mezri Hadded et je le trouve très intéressant. En effet, il ne parle jamais de complot mais uniquement d'une stratégie américaine mise en place par les néoconservateurs sous la présidence de George W.Bush. Il parle du Grand-Moyen Orient qui est justement en train de se réaliser sous nos yeux, aujourd'hui. Il parle du péril islamiste que les américains et les qataris encouragent et aident pour prendre le pouvoir. Quant aux blogueurs comme Emna Ben Joma, il ne les traite ni de traitres ni d'agents de la CIA. Il dit que des services étrangers les ont manipulé en profitant de leur combat légitime pour la liberté d'expression. Il dit qu'ils ont été utilisé dans un plan qui les dépasse de loin. Son analyse n'est pas polémique mais strictement analytique. Le Grand-Moyen Orient est un projet stratégique américain qui a été mis au point par l'équipe Bush et qui a été entièrement repris par l'équipe Obama. Il consiste à vassaliser tous les pays arabo-musulmans et à les mettre à l'abri de l'influence chinoise, indienne et russe. Dans ce projet, leurs alliées sont les islamistes. Je ne connaissais pas mezri Hadded mais je le trouve d'une intelligence remarquable. Je suis professeur en relations internationales et je sais de quoi je parle.

    Posté par Adnane Kastelli, 04 janvier 2012 à 10:55
  • Le mal est fait

    Les masques sont tombés et la vérité a éclaté avant le livre de ce Haddad. Il y a eu des cybers-collabos et des cybers-patriotes. Samy Ben Gharbia a dénoncé les cybers-collabos dans une analyse très détaillée qu'il a publié sur nawaat en octobre 2010. Je n'ai donc pas besoin de lire le livre de Mezri Haddad. Il faut être naïf, menteur ou mercenaire pour ne pas reconnaitre que nous avons tous été manipulé. Il faut être aveugle pour ne pas se rendre à l'évidence, à savoir que notre pays est complètement anéantis et que le monde arabe est à feu et à sang. Le Mal est fait. A qui la faute ? Au Trabelsi, à Ben Ali, au général Ammar et aux cybers-collabos, dont Emna Ben Joma. Les islamistes sont au pouvoir et pour longtemps. Le prochain train de la révolution, c'est dans 20 ans.

    Posté par Samir Ben Yedder, 04 janvier 2012 à 11:13
  • réponse à Emna

    Dans son français irréprochable de professeur à l'université (!) Emna se demande "c'est à quoi est-ce que toute cette énergie a t-elle servi ?" Si tu permets que je te réponde dans la langue de Voltaire. Tout cela a servi à mettre la Tunisie plus bas que terre. A en faire un sous-émirat du Qatar. A avoir une économie en faillite. A avoir un million de chômeurs. A avoir des Salafistes qui imposent leur ignorance à l'université. A avoir des acquis de 50 ans d'indépendance se volatiliser en 12 mois d'hystérie révolutionnaire. A avoir Ennahda au pouvoir. A avoir un gouvernement islamiste au Maroc. A avoir détruit la Libye. A avoir introduit le virus de l'anarchie en Egypte en attendant les pleins pouvoirs aux Frères musulmans. A avoir une guerre civile au Yemen et en Syrie. A voir une guerre imminente contre l'Iran. Tu vois ma chère Emna où a conduit ton ignorance des enjeux géopolitiques, comme tes complices blogueurs tout aussi incultes que toi. Pour rester dans ta famille, tu as détruit en quelques mois ce que Sadok Ben Joma allah Yarhmou, a construit en 50 ans.

    Posté par Chekib Harzallah, 04 janvier 2012 à 11:40
  • Re

    J'ai eu une série de commentaires de fans de Mezri Hadada qui se trompent tous sur l'orthographe de mon prénom en l'écrivant tous de la meme manière
    Ils parlent aussi de mon oncle...que vient il faire la dedans?

    Sinon espèce d'idiot, y a aucun lien entre Mercedes et BMW, et la concession BMW a été créée par Mohamed Ben Jemaa (et non Sadok Ben Jemaa) au début des années 70 sinon avant.
    Mercedes appartient quant a elle a la famille Mabrouk

    Espèce d'idiot je ne 'ai jamais participé a un séminaire de journalisme citoyen avec Slim Amamou...donc renseigne toi. Et je n'ai aucun lien avec freedom house non plus

    J'ai participé a une autre séminaire de journalisme citoyen et j'en ai parlé ici dans mon blog et sur Tunis Hebdo..ce n'etait pas un secret


    Pour conclure, oui je n'ai jamais été dans le besoin et ca ne m'a pas empêché de me révolter... A moins que ce soit un crime de faire partie d'une famille qui n'est pas pauvre...
    FFFFF

    Posté par Emma Benji, 05 janvier 2012 à 15:53
  • En toute objectivité

    Je ne suis ni journaliste, ni politicienne, ni blogueuse, ni une fan de Mezri Haddad. Je suis architecte qui adore la lecture et même si je suis nettement plus âgée qu'Emna Ben Jemaa, je la considère comme un modèle de citoyenneté et de liberté. C'est la raison pour laquelle je consulte régulièrement son blog. C'est comme ça que je suis tombé sur cette polémique qui a commencé je crois avec le post d'Elie, le 31 décembre. J'avoue que certains commentaires m'ont plongé dans le doute aussi bien sur Emna que sur Mezri Haddad. Mais je n'ai pas voulu réagir avant de lire le livre de ce diplomate que j'ai découvert en janvier en regardant les TV françaises. Certains de ses propos m'ont vraiment révolté à l'époque. J'ai fini la lecture de son livre hier soir. Habituellement, je lis plus vite, mais avec ce livre là, j'ai pris des notes,souligné des phrases, marqué des pages, un vrai boulot qui n'a pas été inutile puisque j'ai l'intention d'écrire tout un article sur ce livre. Je vais le dire très franchement, j'ai 52 ans, et je n'ai jamais lu dans ma vie un livre d'un auteur tunisien aussi bien rédigé, aussi profond, aussi sincère et aussi objectif que "La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et Occident: une alliance à haut risque" (c'est le titre complet). J'ai découvert un intellectuel qui n'a vraiment rien à voir avec le portrait qu'on a fait de lui et que j'ai moi-même cru à un certain moment. J'espère qu'Emna ne va pas me considérer comme une fan de Mezri Haddad. Je suis une fan de la Tunisie que j'aime plus que mes propres parents. Et c'est cet amour de la Tunisie que j'ai retrouvé à chaque page du livre de Mezri Haddad. Cet homme est d'un patriotisme impressionnant. A part ce côté patriotique, j'ai découvert un vrai penseur qui observe les faits, expose les arguments, analyse les situations, explique les hypothèses et tire les conclusions. En effet, je l'ai vérifié moi-même, il ne parle pas ouvertement d'un complot mais d'intérêts géopolitiques, stratégiques et économiques de certaines puissances occidentales. Par rapport à certains blogueurs, c'est vrai qu'il les critique mais jamais par méchanceté gratuite. Il dit que dans leur combat pour la liberté d'expression, ils ont été manipulé par quelques ONG américaines qui avaient d'autres objectifs en Tunisie et dans tout le monde arabe. Le seul pas qu'il attaque très violemment c'est le Qatar. Et je pense qu'il a parfaitement raison. Nous savons tous que cet "émirat bédouin" comme il le dit, a joué un rôle clé dans le soulèvement des tunisiens, ensuite dans les révolutions arabes.Je viens de lire tout un dossier dans le Nouvel Observateur qui confirme ce rôle et qui commence d'ailleurs à se méfier de cet Etat minuscule mais très ambitieux, qui soutient les islamistes, y compris les plus dangereux. A propos d'islamisme, je trouve visionnaire que Mezri Haddad ait annoncé dans son livre publié avant les élections, le triomphe et même la façon dont ils vont gouverner et avec qui ils vont gouverner. Il parle même d'un raz de marée islamiste sur l'ensemble des pays arabes. Il y a un chapitre qui m'a particulièrement touché dans ce livre. Là où il parle des 14 mois qu'il a passé à l'UNESCO en tant qu'ambassadeur. Là, j'ai découvert un homme modeste, indépendant d'esprit, proche des jeunes et très combatif sur les intérêts de la Tunisie. Je ne savais pas par exemple qu'il est l'un des rares responsable à n'avoir pas été membre du RCD. Je ne savais pas non plus qu'il était éxilé et l'un des premiers à s'opposer à Ben Ali. Qu'il était l'ami intime de Moncef Marzouki, et d'autres choses que j'ignorais. Seule énigme, il ne dit pas clairement pourquoi il a rompu avec l'opposition pour rejoindre le régime. On comprends plus ou moins que c'est à cause des alliances de la gauche avec les islamistes. J'ai lu dans wikipedia qu'il a préféré s'allier au régime plutôt qu'aux islamistes. Si c'est ça la vraie cause, alors l'histoire lui a franchement donné raison. Notre jeune démocratie a mis les islamistes au pouvoir et les salafistes dans la rue. Pour terminer, je dois dire que j'ai totalement changé d'opinion au sujet de Mezri Haddad. Un homme qui a eu un tel parcours, indépendant au sein de l'opposition, critique au sein du régime, démissionnant de son poste d'ambassadeur parce que Ben Ali n'a pas écouté son conseil d'arrêter de tirer sur les manifestants, un tel homme mérite la plus grande estime. Sa phrase sur BFM télévision au sujet des "hordes fanatisées" a été volontairement exagérée et exploitée par les internautes intégristes qui l'ont diabolisé. Quoique l'on pense, l'histoire lui a donné raison là aussi. Cette horde fanatisée fait aujourd'hui la loi dans les rues, dans les universités, dans les lycées et dans les mosquées. Elle gouverne même la Tunisie. Pour toutes ces raisons, Mezri Haddad est un intellectuel patriote et visionnaire. Je l'admire. Comme je continue à admirer Emna Ben Jemaa pour son courage et son combat et à qui je veux poser cette question : as-tu lu le livre de Mezri Haddad ?

    Posté par Lilia Ben Zakour, 06 janvier 2012 à 10:31
  • re

    Vais essayer de me procurer son livre et le lire

    Posté par emma benjii, 06 janvier 2012 à 10:57
  • Cyber-patriote

    J'ai connu les choses de l'intérieur. Depuis 2009. C'est pas de la théorie mais de la pratique. Les cybers-collabos qui on marché dans des stages américains et europiens, qui ont voyagé et profité de financement pour devenir les petits soldats de l'impérialisme et du sionisme sont : Samy Ben Garbia, Slim Amamou, Lina Ben Mhenni, Lamia Slim, Yacine Ayari, Haïtham Makki, Zied el-Hani, Aziz Amami, Sofiane Belhaj et Emna Ben Jema. A cette liste, il ne manque que 5 personnes. Avec Olfa qui fait un bon travail de recherche, on finira par trouver leurs noms. Le peuple tunisien a le droit de savoir toute la VERITE. Emna, tu dis que t'a aucun lien avec Freedom House. Peut-être. Mais j'ai les traces de tes connections avec une organisation encore plus dangereuse qui est Open Society. Le reste, tes parents et tes oncles affairistes et milliardaires, ça te regarde.

    Posté par che gevara, 06 janvier 2012 à 11:04
  • merci

    merci pour tout ces commentaires que j'ai pu lire. Un grand moment de rire. J'avoue que voir ces grosses ficelles jouant sur les fantasmes de gens pour détourner l'attention autre part, cela faisait un moment. je soupçonne même le serviteur opportuniste haddad d'en avoir écrit lui même quelques uns.

    PTDR, comme disent les djeunes

    Posté par hasni, 06 janvier 2012 à 11:49
  • Re Hasni

    Je suis un ami à Mezri Haddad. je le connais depuis six ans. C'est un type qui sait même pas envoyer une pièce jointe dans un mail tellement il est nul dans ce domaine. alors que dire des blogs des uns ou des autres où il va y aller pour envoyer des commentaires. il n'a même pas de blog. sa page facebook c'est moi qui lui a crée. et depuis, il ne sait même pas y aller pour ajouter des choses, supprimer des commentaires qui l'insultent etc. je dit ça à hasni qui ne comprend pas que Mezri Haddad a beaucoup d'amis surtout depuis que les islamistes on pris le pouvoir. il a d'autres choses à faire que écrire des commentaires ici ou ailleurs.

    Posté par Souhayl, 06 janvier 2012 à 13:41
  • Islamistes Dehors !

    Les insultes envers Emna sont inutiles et déplacées, qu'elle ait (ou non) fait ce dont on l'accuse.
    Aujourd'hui, il n'y a qu'une seule réalité, c'est que les islamistes sont au pouvoir...
    On peut faire le procès de tous les protagonistes réels ou supposés, cela ne changera absolument rien à la situation.

    Ceux qui veulent faire en sorte que la Tunisie ne tombe pas dans un chaos théocratique doivent avoir la même détermination qu'en janvier dernier, lors des manifestations qui ont fait chuter Ben Ali.

    Le prix à payer sera (encore une fois) lourd, peut-être même plus encore qu'en janvier dernier mais ce sera le prix à payer pour vivre dans une vraie démocratie.

    ps : je suis en désaccord sur plusieurs points avec Emna mais on peut être déterminé sur le fond et rester courtois sur la forme.

    Posté par Elie, 10 janvier 2012 à 16:01

Poster un commentaire