Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

17 novembre 2011

Man Atom ? *


revolution_fbY en a vraiment marre de toutes ces campagnes orchestrées contre les gens sur facebook.

Je crois d’ailleurs que Lina Ben Mhenni devra avoir un autre prix, celui de la personne qui a été le plus lynchée virtuellement. A la deuxième place j’hésite entre Slim Amamou ou moi, et on a après Haythem El Mekki qui lui aussi mériterait une bonne place sur le podium.

Dans ce classement je me suis limitée aux blogueurs, parce que si je devais étendre ma liste aux activistes en général il me faudra plus qu’un post pour terminer ma liste.

Toute personne qui a essayé d’agir avant le 14 a été attaquée à un à un moment ou un autre… Bien entendu la condition est qu’elle apparaisse sur un média et exprime une idée différente de celle que la secte mystérieuse et anonyme d’admins de pages facebook aimerait entendre.

….

…..

 

revolution_facebook« Ou étais tu avant le 14 ? »,  « tu as manifesté comme tout le monde le 14 et écrit deux mots…Et alors ? »

Ces phrases se relaient souvent sur Facebook, sur des pages qui généralement rajoutent les photos de personnalités publiques comme Bochra Bel Haj Hmida, Lina Ben Mheni, Moncef Marzouk, Yadh ben Achour, Souhyr Belhssan,…

Ces derniers (et bien d’autres) sont insultés à longueur de journée, pour une phrase, une idée ou des tentatives d’aider le pays.

J’aimerais poser LA question aux administrateurs anonymes des pages. OU ETIEZ VOUS AVANT ?

Je rappelle que les pages qui dénonçaient le régime n’étaient pas aussi nombreuses que ça du temps de Ben ali, les blogueurs se connaissaient presque tous entre eux et n’étaient pas non plus très nombreux.

Beaucoup reprochent qu’on parle beaucoup des blogueurs :« Qu’est ce qu’ils ont fait, mis a part relayer ?» commentent des anonymes sur les pages diffamatoires.

Heyyy vu que vous dormiez sur vos lauriers, cet acte là était considéré comme dangereux.

Jusqu'à quelques jours avant la révolution beaucoup n’osaient même pas partager des vidéos et on me l’envoyait par message privé pour que je les poste. Ca beaucoup l’oublient.

Tout le monde se permet d’insulter les femmes démocrates. Je rappelle qu’avant le 14 les rassemblements pour manifester se faisaient devant le siège de l’UGTT ou devant le siège des femmes démocrates. Des femmes comme Bochra Bel Hmida, même si elle a été maladroite le 13, ont défendu des personnes qui militaient, Bochra passait même des messages cachés dans des paquets de cigarette à des prisonnières politiques ? Ca ils l’ignorent peut-être…

Aller à sidi Bouzid pendant les émeutes c’était quasiment une mission suicidaire et Lina est allée et a pris des photos, que tous ceux qui sont là à insulter sur le net n’avaient pas partagées.

Certaines de ces pages qui se disent maintenant révolutionnaires avaient soutenu ZABA, sur d’autres pages devenues révolutionnaires après le 14 il y avait des des appels à tuer les chrétiens et les juifs (et tous les non musulmans)…

A tous ceux qui se découvrent une nouvelle vocation de révolutionnaire : que faisiez vous avant le14 ? et je ne parle pas que du mois de décembre mais de bien avant !

Peut être que maintenant c’est perçu comme pas assez courageux, mais je rappelle que quand on prononçait ammar 404  sur les ondes d’une radio c’était presque considéré comme héroïque à l’époque et que le mot censure était prohibé dans les journaux.

Sachez, espèce de jaloux aigris que si nous avec le peu de choses qu’on avait faite on parle de nous c’est parce que ceux qui avaient les couilles d’en dire plus étaient en prison et que vous pauvres idiots vous étiez tranquilles chez vous a dire « ah ils devraient faire attention avant de partager ce genre de truc »

Il y a même ceux que je vois à longueur de journée insulter sur les réseaux sociaux alors qu’avant ils avaient pactisé, eu des relations d’amitié ou collaboré avec Trablesi ou Materi ou Ben Ali.

dees_CIAJ’ai en même temps l’impression qu’il y a un groupe de trolls dont la tâche essentielle est de remettre en cause les blogueurs.

Il suffit qu’il y en ait un qui se distingue et hop y a toute une campagne orchestrée, avec des mensonges et des insultes, pour casser la personne ou tout ce qu’elle aurait fait.

Lina en a vu de toutes les sortes, Slim Amamou aussi, Haythem El Mekki idem (je ne parle même pas de moi et de tout ce que je peux lire comme délires me concernant)

Il suffit qu’il y en ait un qui se distingue ou qui est médiatisé et « ils » se mettent en mode attaque.

Et là la dernière trouvaille c’est que les blogueurs les plus influents sont des manipulateurs engagés par la CIA

Que l’on m’explique déjà ce serait quoi la manipulation. Est ce que dire que ZABA n’était pas démocrate était une manipulation ???

 

Ma conclusion : On a de beaucoup de jaloux qui se disent qu’au fond ce qui a été accompli par les blogueurs n’était tout compte fait pas difficile et du coup ils ne supportent pas que certains soient médiatisés ou récompensés. On a les aigris, qui eux aussi ont participé mais qui n’ont pas été médiatisés et du coup ils se lâchent sur les autres blogueurs et on a pour finir les vrais manipulateurs qui font tout pour convaincre ceux qui ne suivaient pas le net que les blogueurs ne sont que des manipulateurs…ce qui permettrait de se protéger d’eux et de leur influence pour les années à venir ?!


*"qui êtes vous?"

Posté par EmmaBenji à 21:09 - Commentaires [14] - Permalien [#]



Commentaires

    T'as la pêche...

    Bravo, y a un tas de gens qui exigent des bloggueurs de s'expliquer de ce qu'ils ont fait, là où ils sont allés, qui ils on vu et presqu'avec qui ils ont couché...Je joins ma voix à la tienne haut et fort Man Antom ya jerdhene.

    Posté par azwaw, 18 novembre 2011 à 01:57
  • Bien que je sois d'accord avec toi sur qui était absent et qui était présent dans le champ de la lutte contre Ben Ali et son système pendant ses années de règne, sur la légitimité des un-e-s et des autres et sur l'abject de ces "lynchages" publics et virtuels, ton article m'a renvoyé aux réactions progressistes d'après les votes.. que je résumerai en "C'est nous qui avons poussé, en grande partie, Ben Ali dehors et à ce titre il faut nous respecter"..
    Alors,oui ! les blogueurs ont fait un travail de relais que l'Histoire doit avouer mais, à mon avis, Non ! Il ne faut compter sur aucune reconnaissance-respect si on compte continuer la lutte.. Si dans la vie de tous les jours, le tunisien a tendance à critiquer et attaquer toute personne qu'il juge meilleure pourquoi vous espériez que sans ZABA, il ne le fera plus ?!
    Je tolère à quelqu'un qui ne porte aucun projet ses manières agressives en terme de débat et d'échange et qu'il insulte parce qu'il n'a rien de constructif à dire. Mais,j'ai du mal à gober que les blogueurs sacrifient des neurones, de l'électricité, de l’énergie, des mots et le soucis de l'esthétique pour leur répondre ! Là on quitte la lutte pour une "3arka fi sou9"... Ceci dit, je peux comprendre que ce genre d'écrit peut soulager son auteur !
    à partir du moment où on choisi de toucher le public,il faut l'assumer en entier avec toutes ses pratiques

    Posté par Nadya, 18 novembre 2011 à 05:00
  • C'est pas grave

    C pas grave Emna, les blogeurs sont entrain de récolter les fruits de leurs succès a la manière tunisienne tu dois être habitue a ça maintenant.. moi ca me fait sourire tout ca :p

    Posté par Sam Ben Romdhane, 18 novembre 2011 à 06:35
  • zappe Ammouna

    je c que cedla doit etre lourd à supporter .. mais tant que c des insultes anonymes .. Zappe et poursuis ta route .. Ceux qui t aiment toi et lina etc suffisent .. Le tunisien s est libéré .. Avec ses bonnes idées .. Son humour .. Mais aussi ses conneries .. Faut accepter la règle du jeu .. Mm si c désagréable.
    Bonne contnuation à tous ..

    Posté par béhé, 18 novembre 2011 à 07:34
  • Bravo et merci

    C trés simple pour moi. Sans vous nous serions encore dans nos pantoufles sous ZABA. Vous avez été terriblement courageux à un moment où je voyais, la peur dans le ventre, mes 3 jeunes enfants de 16, 13, et 10 ans se partager des vidéos incroyables; Mais qui donc les avait posté? me demandai-je.
    Vous avez redonné espoir à ma génération ( la quarantaine) et permis de croire que la dictature allait tomber et elle est tombée! sans votre courage, votre patriotisme (eh oui tout simplement) personne n'aurait jamais rien su de toute l'horreur dans laquelle on était tombé. Quand ces arrivistes et ces lâches dormaient sur leurs lauriers vous avez risqué votre vie alors que zaba et les siens auraient pu et ont certainement du essayer d'acheter votre silence.
    Je vous suis presque quotidiennement sur twitter ( toi même, amamou , lina..) depuis la révolution et je ne cesse d'admirer et d'apprécier votre courage, votre sens aigu de l'observation,vos analyses trés pertinentes, votre humour à des moments ou tous ces "aigris" comme tu dis (et le mot est tés gentil) devraient plutôt se faire oublier OU SE FAIRE PENDRE et vous foutre la paix ou plutôt NOUS foutre la paix.
    Car, malheureusement, ce vieux sentiment de peur, je le sens revenir, peur de retomber dans cette misère obscure dans laquelle nous avons vécu tant d'années. Toute ma génération a démissionné et fini par avoir en arrière pensée permanente ce sentiment- qui me fait monter les larmes aux yeux maintenant encore- que ce pays ne nous concernait pas.
    Alors merci d'avoir été là et de continuer malgré toute cette charge de mauvaise foi qui vous entoure de continuer ce que vous avez commencé alors que vous auriez pu faire comme nous tous profiter tranquillement du système et tirer votre épingle du jeu sans remords et sans dégâts....

    Posté par Olfa Charfi, 18 novembre 2011 à 08:14
  • Et alors?

    Et pourquoi tu en fais toute une histoire? Et la liberté d'expression alors?
    Il y en a qui n'aiment pas les "bloggeurs" et leur pseudo-activisme et ils ont le droit de s'exprimer dans la nouvelle Tunisie "libre" non?
    Ce que tu appelles lynchage - attaque n'est pas un fait exceptionnel à ce pays mais même ailleurs, des personnes de différents backgrounds (et pas que des admins de pages FB) s'en prennent à des "personalités publiques".
    La "célébrité" a un effet secondaire agaçant mais il faut accepter et assumer, c'est tout.

    Posté par Sana, 18 novembre 2011 à 08:35
  • Le 13 novembre dernier à Sousse devant une foule de sympathisants, Hamadi Jebali (futur 1er ministre...) prononce un discours et voilà ce qu'il dit :
    "Nous sommes victorieux devant D... qu'il soit glorifié".
    Et en présence d'une représentante du Hamas, il ajoute : "C'est d'ici si D... le veut, que partira la reconquête de Jérusalem".
    Puis : "Nous sommes dans un moment historique divin, dans le cycle d'une civilisation nouvelle sous l'égide du 6ème califat bien guidé, si D...
    le veut".

    Devant le "tollé" qui a suivi ces propos, les islamistes ont (comme toujours) fait marche arrière, en expliquant qu'on les avait "mal compris" et que les propos avaient été "sortis de leur contexte" !!!
    Ce qui est "formidable" avec eux, c'est que non seulement ils nous prennent pour des cons, mais qu'ensuite ils nous accusent en permanence de
    "déformer" leurs propos (...)

    Et tout cela n'est qu'un début, le "meilleur" est encore à venir.
    Vous ne pouvez pas dire qu'on ne vous aurra pas prévenus !

    Posté par Elie, 20 novembre 2011 à 15:25
  • Polémique stérile

    Cette polémique est totalement stérile.
    Sous Ben Ali, personne n'avait le droit de s'exprimer (excepté pour faire l'apologie du régime), donc à quoi bon lui chercher des noises ?

    Emna n'a ni plus ni moins "slalomé" à la limite de la ligne rouge, au-delà de laquelle, elle risquait de gros ennuis (en clair, la prison).
    Mieux, je me rappelle d'un post sous forme de "lettre ouverte au président de la république"
    dans lequel elle demandait la fin de la censure sur internet.
    Ce post éminemment courageux n'est, certes, resté que 24H sur son site avant qu'elle ne l'enlève
    (sage précaution) mais il est significatif des opinions qu'elle défendait sous l'ancien régime.

    Ceux qui s'érigent aujourd'hui en "parangons de vertu" sont les mêmes qui n'ont jamais bougé un cil durant les 24 ans qu'a duré le règne de Ben Ali.
    A bon entendeur...

    PS : A chaque fois que j'estimerai qu'Emna est injustement attaquée, je la défendrai.
    Mais je n'oublierai jamais et ne pardonnerai jamais son attitude lâche et hypocrite devant les
    propos inqualifiables qui ont visé ma petite soeur défunte (que sa mémoire soit bénie).
    Dont acte.

    Posté par Elie, 21 novembre 2011 à 12:42
  • Nabil Karoui dans "JA"

    Une excellente tribune de Nabil Karoui parue dans "Jeune Afrique" cette semaine (page 43) permet de remettre les choses dans leur contexte. Extraits.

    1/ Concernant la diffusion de Persépolis :
    "Nous ne cherchions pas à faire scandale mais à susciter le débat autour d'une question essentielle : est-ce qu'une révolution faite par un peuple peut déboucher sur une tyrannie islamiste ? Il fallait qu'elle soit posée mais l'instrumentalisation de cette diffusion par des mouvances religieuses a transformé un combat d'idées en une querelle idenditaire, ce qui a permis aux islamistes de faire prévaloir leur point de vue."

    Réponse : OUI, la révolution en Iran était une révolte populaire dirigée contre le "Bazar" et indirectement contre le Shah.
    Cette révolution a débouché sur un régime islamique tyrannique.

    2/ Concernant les réactions après la diffusion :
    "Nous avons été marginalisés et traités comme des criminels, avec en face une monstrueuse machine (les islamistes) à produire de la malveillance et de la calomnie (...)
    Même les modernistes nous ont accusés de tous les maux et paradoxalement, nous ont également traités comme des parias."

    Réponse : Dans une société en mutation mais dirigée (de facto) par des intégristes, les voix discordantes se font discrètes afin de se ménager un avenir politique (...)

    3/ Concernant les conséquences futures en terme de libertés après un tel lynchage :
    "C'est une vraie déflagration dans un espace (télévisuel) qui tenait pour acquis l'une des revendications de la révolution tunisienne : LA LIBERTE D'EXPRESSION.
    Qui aura désormais en Tunisie, le COURAGE d'aborder les vrais sujets ? Un système politique
    dont le principal référentiel est D... peut conduire à une DICTATURE encore plus terrifiante que celle de Ben Ali."

    Réponse : Personne (!) et c'est le but qu'ils recherchaient.
    Les islamistes ont déjà instauré une forme de terreur qui n'a rien à envier à celle de Ben Ali.
    Mais, sous couvert de "la religion", ils iront beaucoup plus loin que ce dernier et baillonneront définitivement toutes les voix discordantes dans très peu de temps.

    Posté par Elie, 21 novembre 2011 à 20:49
  • Tu sais Emna, les blogueurs qui ont été les plus actifs et les plus critiques de Zaba, les cyber-dissidents, je n'ai pas vu beaucoup les critiquer sur FB.

    Le problème, si on peut appeler ça un problème, à mon avis vient de la surmédiatisation et l'effet "star system" qu'on créé certains médias, et dans lequel certains blogueurs se sont laissés entraîner.

    Il est dont normal que ceux qui sont les plus visibles soient les pus "critiqués" ou attaqués sur le net.

    Posté par Houssein, 24 novembre 2011 à 04:46
  • Insolite

    Mohamed Nosrati (défenseur du club iranien de... persépolis !) a écopé de 10 mois de suspension pour avoir célébré un but en mettant un doigt sur le postérieur de son co-équipier Sheys Rezaei.
    Il a été également condamné à une amende de 30.000 dollars !

    Un haut dirigeant du clergé iranien a déclaré : "ce geste est une honte, il a profondément choqué et outragé (!) la population iranienne (le match était télévisé) en conséquence, la sanction doit être
    implacable". Et elle le fût.

    Encore un bel exemple de cette "magnifique démocratie" islamique qu'est l'Iran, citée en exemple par tant de partis "frères" du monde arabo-musulman...

    Posté par Elie, 27 novembre 2011 à 14:03
  • Et toi

    Emna , tu penses que tu as résisté a Ben Ali toi ??
    mon oeil, les vrais opposants ont fait de la prison,ont payés de leurs corps et âmes quand toi
    tu fais des yeux doux au trabelsis et a sakhr el matri si on t'a demandé de baisser ta culotte pour une place sous la lumière tu la baisseras et tu te feras enculer même par derrière, mais dommage pour toi tu n'es pas trop belle ni excitante, tu n'es pas un bon coup. Arrêtes de faire l'opposante et la révolutionnaire tu es arriviste comme pas mal en tunisie. Touts le monde est lâche sauf les nahdaouis, hamma hammami , et d'autres

    Posté par Hamma, 30 novembre 2011 à 19:00
  • Iran,Tunisie : quand l'histoire se répète...

    Les "énièmes" échauffourées entre laics et islamistes aujourd'hui à Tunis démontrent à tous ceux qui veulent encore croire à une future Tunisie "démocratique" qu'il n'en sera rien tant que les islamistes d'Ennahda seront au pouvoir.

    Un bref rappel historique : en 1979, le peuple iranien manifeste dans la rue contre le "bazar",
    ces riches propriétairers qui tiennent l'économie
    iranienne. La Savak (police du Shah) réprimera
    sévèrement la contestation populaire, qui finira par se retourner contre le Shah.
    Et dans un dernier élan, les islamistes descendront dans la rue pour réclamer son départ
    et son remplacement par l'ayatollah Khomeiny réfugié politique en France.

    Lorsque le Conseil de la Révolution prit le pouvoir, il promit aux iraniens la démocratie (...), installât un 1er ministre laic en la personne de Bani Sadr et globalement, les iraniens purent "respirer" librement pendant 2 ans, le temps qu'il fallût aux Pasdarans (gardiens de la révolution) pour verrouiller totalement la société iranienne.

    Si l'on remplace aujourd'hui l'Iran par la Tunisie, le Conseil de la Révolution par Ennahda
    et Bani Sadr par Moncef Marzouki, on obtient une étrange similitude au niveau des évènements...

    A ceux qui pensent que je "m'égare", je répondrai que jusqu'à présent, tout ce que j'ai prédis et surtout écris s'est avéré inexorablement exact !

    Le temps n'est pas si loin oû les islamistes verrouilleront complètement la société tunisienne.
    Et quand ce moment arrivera, les démocrates et laics n'auront que deux solutions qui s'offriront à eux : la valise ou le cercueuil !

    A bon entendeur...
    Elie

    Posté par Elie, 03 décembre 2011 à 20:57
  • L'erreur fatidique des démocrates tunisiens

    L'immense erreur des démocrates et autres laics en Tunisie a été de laisser se présenter aux élections, des partis d'essence religieuse.
    Le profane et le sacré ne peuvent cohabiter que dans une société séculiaire comme la France, grâce à la loi de 1905 qui a clairement dissocié
    l'Eglise de l'Etat.
    Par cintre, dans une société musulmane, cette "dissociation" est impossible...

    L'emprise de la religion dans la vie quotidienne
    est telle que même les laics s'étaient battus (!)
    après la fuite de Ben Ali pour que les islamistes puissent non seulement participer aux élections mais ils avaient tous annoncé que la société tunisienne était indissociable de l'Islam...
    Et l'article premier de la Constitution fit l'objet d'un consensus national.

    Autrement dit, ils ont (bien involontairement) et surtout naivement presque fait campagne pour Ennahda au lieu de se montrer intraitables sur la séparation entre le politique et le sacré !
    Ce fut donc du pain bénit pour les islamistes (comme s'ils avaient eu besoin de cela) lorsqu'arrivèrent les élections.

    Aujourd'hui, les Marzouki et autres Ben Jaafar
    profitent d'une gloire éphémère, demain ils seront
    éjectés comme des malpropres et remplacés par des "hommes sûrs" du parti islamiste.

    Il sera alors temps pour eux de méditer cet adage : "Qui s'approche trop du soleil, se brûle les ailes..."

    Posté par Elie, 04 décembre 2011 à 19:58

Poster un commentaire