Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

16 août 2011

Ma liberté de pensée

Emna_by_johanneJe fais partie, n’en déplaise à certains, de ces jeunes tunisiens qui s’étaient exprimés avant le 14 via les réseaux sociaux pour dénoncer le régime de Ben Ali.

J’ai aussi eu la chance de pouvoir dénoncer dans les médias ce qui se passait en Tunisie par rapport à la censure mais également depuis l’immolation de Bouazizi (les podcasts de mes émissions existent encore sur le site d’express fm et facile de retrouver les archives de mes articles sur Tunis Hebdo)…

Ce n’était pas évident, parce que du temps de Ben Ali c’était considéré comme étant dangereux de dire la vérité.

Vérité… que cherche encore et toujours à connaître, et c’est pour cela que depuis le 14 janvier j’ai passé pas mal de temps à essayer de comprendre ce qui s’est passé réellement.

Ce qui m’étonne maintenant quelque mois après la révolution c’est qu’l y a une nouvelle forme de la dictature de la pensée qui s’est installée.

Je vais finir par croire qu’l y a un Ben Ali caché dans l’esprit de pas mal de tunisiens.

Depuis la révolution il y a eu un consensus commun pour décider qui sont les méchants. Et une fois une personne a été désignée plus personne n’est en mesure d’accepter une idée contraire sinon elle sera taxée d’ex RCDiste ou d’ancien du régime

Pour ma part je n’ai jamais fait partie du régime et vu que je suis blogueuse depuis 2005 il y a une forte communauté sur le net qui me connaît depuis un moment et qui sait très bien comment je suis.

Ainsi à la diffusion de l’écoute, vu que certains avaient décidé qu’elle innocentait (je ne sais pas comment) Chiboub et Cyrine Mabrouk j’ai pu lire via les commentaires sur facebook que j’essayais surement de les aider…ceux qui me suivaient un peu ont tiré comme conclusion que je me faisais manipuler et que la personne qui m’a donné la bande soutient Mabrouk. Je réponds que non, cette personne n’aime pas du tout les mabrouks

J’avais écrit un article sur Seriati et là j’ai aussi eu des commentaires très étonnants parce que tout le monde a décidé qu’on ne devait dire que du mal de lui

Capture_d__cran_2011_08_16___17Et là les réactions suite au texte sur Kamel Letaief me font rire. J’ai juste dit que je faisais une enquête sur le type et j’ai rien trouvé et j’ai pu lire que j’ai « retourné la veste ».

Je sais ce que c’est que de retourner la veste pour les pro Ben Ali, mais retourner la veste après la révolution pour les anti Ben Ali connaît pas

Et puis… ca donne quoi quand on retourne la veste sans faire de politique ? On gagne quoi ?

N’est-il pas plus logique de se dire que c’est vrai ?

J’ai aussi pu lire « combien elle a été payée». Bref, très facile d’attaquer ceux qui écrivent des choses qui ne correspondent pas à l’idée que vous vous faites…mais un peu de recul aiderait.

Pour ma part j’ai toujours eu la même attitude. Je n’écris que ce que crois être vrai…et je ne cèderai à aucune forme de pression et surtout pas à la dictature de la pensée unique.

Posté par EmmaBenji à 18:22 - Commentaires [28] - Permalien [#]



Commentaires

    bravo

    bravo emna!!ça fait plaisir de lire des articles objectifs

    Posté par ness, 16 août 2011 à 18:45
  • Attaques

    ) Hier, une connaissance commune m'a attaqué en pleine manif en vociférant: "ESPÈCE DE VENDU!", "ESPÈCE DE TRAITRE!", "TU ES LE PION DE BEN ACHOUR!", "COMBIEN DE FRIC ILS T'ONT DONNE!", sic! Je ne cache pas que j'étais tout d'abord complètement surpris et éberlué par cette scène pitoyable.

    Malgré celà, je ne peux moi même pas m'empêcher de voir un éventuel lien entre la sortie de la bande son Sakhr El Matri qui cassait "du Mabrouk" et celle de ton ébauche d'article du 15 aout qui contribue à redorer l'image du Monsieur,en le blanchissant de preuves concrètes, à par "un solide réseau influent" dans le contexte actuel...
    Le malaise est bien là, et les anomalies inquiétantes se succèdent dans un sens bien particulier. Il est très compréhensible que ça puisse entrainer le doute et les critiques de beaucoup, vu le timing de la chose.

    Je suis tout à fait d'accord avec la nécessité de recul.

    Un pays qui manque son épuration se prépare à manquer sa rénovation. Les nations ont le visage de leur justice. [Albert Camus]

    Posté par Sami, 16 août 2011 à 19:02
  • Chacun son tour (...)

    Ton "coup de gueule" est assez symptomatique de ton caractère.
    J'ai, de manière récurrente, répété sur ce blog que tu ne supportais pas la critique (...) ce que tes post virulents à l'égard de tes contradicteurs ont toujours confirmé.
    Pourtant, tu devrais savoir que la profession de journaliste (au-delà d'être un sacerdoce) appelle
    à une remise en question constante et fait de celui (ou celle) qui choisit ce métier, une cible permanente en matière de critiques, qu'elles soient justifiées ou non.
    Si tu ne peux assumer les critiques inhérentes à la profession, alors mieux vaut retourner dans le confort douillet de l'enseignement.

    Aujourd'hui, tu t'offusques des attaques personnelles de certains, qui sévissent sur ton blog.
    Pourtant (et ma mémoire est excellente), je ne me souviens pas que tu m'aies défendu
    ou même simplement que tu aies appelé "à la décence", lorsque j'ai été insulté de manière permanente à des dizaines de reprises, qu'on s'en est pris à ma famille et même à ma petite soeur défunte (...)
    Non, rien de tout cela ne t'a choquée (!) et on ne t'a pas entendue.

    Par contre, quelques critiques inoffensives et voilà que tu fonds presque en larmes (...)
    A ce rythme-là, tu ne tiendras pas bien longtemps.
    Tu dis que tu ne fais pas de politique ?
    Mais c'est ce que nous faisons tous les jours !
    Chaque article que nous écrivons, chaque opinion que nous défendons consiste à faire de la politique !
    Faire de la politique n'équivaut pas à être membre d'un parti ou à briguer un poste ministériel.

    Si tu veux persévérer dans ce métier, je te conseille de t'endurcir et d'avoir "le cuir épais".
    Pour l'instant, tu es encore célibataire mais lorsque tu seras mariée et que tu auras des enfants et que pour t'atteindre, on s'attaquera à eux, alors tu comprendras mieux ce que j'ai ressenti lorsqu'on s'est attaqué à ma famille.
    Et là, je suis prêt à parier que tu ne te sentiras
    pas fière et que tu regretteras la lâcheté dont tu as fait preuve.

    Posté par Elie, 16 août 2011 à 21:31
  • No comment

    Etre journaliste est un métier, à mon grand regret tu n'es qu'une petite blogueuse de petits bourgeois qui t'applaudissent à la hauteur de leur nullité.
    Si ces critiques t'atteignent à ce point rendre au bercail , tu n'est pas faite pour ce métier et puis pour finir juste une question si tu t'es attaquée à Ben ali bien avant le 14 Janv comment se fait-il qu'il ne te soit rien arrivé???A moins que tu ne sois une critique bienveillante!! A bon entendeur

    Posté par jouda, 16 août 2011 à 22:29
  • Jouda

    @Jouda Juste un petit conseil. Si tu veux vraiment avoir une reponse a ta question, meme si elle est debile; Tu ne commences jamais avec une attaque sur la personne.

    Posté par bachbouch, 17 août 2011 à 03:44
  • Re Jouda

    Erreur,
    https://www.facebook.com/note.php?note_id=429354075618

    Posté par Emma Benji, 17 août 2011 à 10:52
  • Amna j’aime bcp ce que tu fait tu-es magnéfique, mais ces derniers temps je vois que tu nous prends pour des imbéciles des rumeurs cours que tu-es la bras droite de fares mabrouk m’enfin tu trouve pas que c’est un peut trop.

    Posté par digital, 17 août 2011 à 17:25
  • Bravo

    Ce n'est effectivement pas facile de chercher la vérité aujourd'hui. Si on ne fait pas de chasse aux sorcières, on est taxé de tout. Encore une fois, c la mentalité du si tu n'es pas d'accord avec moi, c que tu es contre moi et tu es un ennemi à abattre.
    Continue et bon courage.

    Posté par Oz, 17 août 2011 à 18:58
  • Tunisie et Avenir

    Plutôt que de ressasser éternellement le passé (D... reconnaitra les siens !), pourquoi ne pas écrire un post sur LE FUTUR DE LA TUNISIE ?
    Quelles sont tes idées, tes ambitions pour notre pays ? Et comment y parvenir ?
    Développes un argumentaire sur les mesures à prendre : emploi, justice, tourisme, sécurité (...)
    S'il fallait faire le procès de tous ceux qui ont profité (de près ou de loin) de l'ancien régime, on mettrait la moitié du pays en prison !

    Encore une fois, les énergies doivent se concentrer sur l'avenir et cesser de focaliser sur le passé.
    Même si c'est facile à dire pour moi et les tunisiens de la diaspora qui n'ont pas "subi" le régime Ben Ali.

    Alors, un peu d'imagination et nous sommes tous
    prêts à débattre sur tes futures propositions.

    Posté par Elie, 17 août 2011 à 22:31
  • Ok

    "Depuis la révolution il y a eu un consensus communs pour décider qui sont les méchants. Et une fois une personne a été désignée plus personne n’est en mesure d’accepter une idée contraire sinon elle sera taxée d’ex RCDiste ou d’ancien du régime"
    Le premier qui a commencé cette vague des accusations faciles et non fondées est Mr Mohamed Ghannouchi. En effet, en annonçant la composition de son 1er gouvernement post 14 janvier, il a declaré : " nous n'avons gardé que les ministres propres ", ce qui implique que ceux qui ont quitté sont tous Sales. Sans tergiversations sur les noms, je trouve que personne ne peut porter de telles accusations sans preuves, et je vous assure que ceux qui sont resté ne sont pas tous propres et ceux qui ont quitté ne sont pas tous Sales. donc pour moi C LUI LE RESPONSABLE DE TOUS CE QUI SE PASSE

    Posté par FOSSILE, 17 août 2011 à 23:30
  • petite correction ..

    " que ca n’en déplaise à certains " ....on dit " n'en déplaise à certains " ou " que ça déplaise à certains " ...

    Posté par anonyme 17, 20 août 2011 à 11:27
  • Re Anonyme

    Merci

    Posté par Emma Benji, 20 août 2011 à 16:21
  • vendue

    il n'y a pas si longtemps, tu tweetais pour le compte de ghanouchou, tu étais payée pour ça et tu l'avais caché à tout le monde... de quelle transparence tu parles? de plus tu n'acceptes pas la critique et ne te remets jamais en question. Commence déjà par maîtriser la langue dans laquelle tu t'exprimes, tu fais 10 fautes de français par phrase! et arrête un peu de pleurer sur ton sort et crier au loup à chaque fois que quelqu'un te critique. Journaliste tu dis? c'est trop facile aujourd'hui de s'octroyer cette étiquette. tu es vraiment drôle emna ben jemaa....

    Posté par lol, 21 août 2011 à 12:00
  • contradiction, el denya ma3a el wakef

    c'est vraiment étonnant comment tu dis tout et son contraire dans la note de ton arrestation qui date de janvier 2010 tu dis :"Je ne pensais jamais que j’aurais pu vivre cette expérience éprouvante.
    Je n’appartiens à aucun parti politique, ne participe à aucune manifestation contre le régime.
    Je vis en tant que citoyenne, qui essaye de faire de son mieux pour un avenir meilleur
    Je n’allais pas participer à la manifestation devant le ministère des communications et je l’avais déjà exprimée…sans autorisation je n’irai pas…. Par contre je comptais aller prendre un café habillée en blanc au centre ville (avec un pull ou y avait marqué 404 Not Found)." et là tu affirmes que tu "fais partie, n’en déplaise à certains, de ces jeunes tunisiens qui s’étaient exprimés avant le 14 via les réseaux sociaux pour dénoncer le régime de Ben Ali." tu devrais te relire avant de dire tout et son contraire. Tu avais la frousse avant et affirmais que tu ne faisais rien et là, tu affiches ton pseudo militantisme. Là tu ne touche plus le fond, tu creuses!

    Posté par contradiction, 21 août 2011 à 12:50
  • WHO ARE YOU

    WHO ARE YOU: comme dirait un certain kaddafi,t'es opposante c'est ça oui, à l'age de 26 ANS déjà enseignante alors que d'autres enchainent concours sur concours et pendant des années sans avoir approché la politique de prés ou de loin ,est-ce-que t'a été empêché de voyager et j'en passe, autre chose ne rien trouvé de suspect sur le sieur kamel ltaief ça ne veut pas dire qu'il n y'a rien,bon je ne vais pas être original:qu'est ce qu'on t'a proposé pour faire sortir de telles connerie ,je m'adresse à la JANE BOND 007 que vous êtes? besoins de visibilité le sur net essayer autre chose mais stp pas ça

    Posté par frank lacrois, 21 août 2011 à 14:29
  • JANE BOND 007

    AUTRE CHOSE: aucune critique sur ton blog sur le gouvernement actuel, rien que quelque petite reproche; et après sa chute (le gouvernement): tu vas nous sortir:j'ai milité contre le gouvernement de BCE revisitez mes différend posts et articles; le même scenario qu'avec ZABA

    Posté par frank lacrois, 21 août 2011 à 14:38
  • Ironie

    D... sait que je devrai être le dernier à prendre la défense d'Emna, pour des raisons qu'il est bien inutile de rappeler (...)

    Je ne connais pas tous les "tenants et aboutissants" de son implication au niveau national mais je me souviens de quelques posts courageux du temps du dictateur déchu.

    Alors, bien sûr à côté de cela, il y a (beaucoup) d'arrogance naturelle, son incapacité flagrante à la moindre autocritique et un mépris certain pour les israéliens et pour le Juif que je suis.

    Néanmoins, et pour paraphraser la Bible, que celui
    qui n'a jamais péché lui jette le première pierre...

    Quant à moi, je déteste l'idée de se transformer en moutons de panurge et tirer sur une "ambulance".

    Donc, aussi étonnant que cela puisse paraitre, je continuerai à la critiquer quand je le jugerai nécéssaire mais parallèlement continuerai (aussi)
    à la défendre devant le tir groupé d'une bande de blogueurs anonymes !

    Posté par Elie, 21 août 2011 à 17:48
  • Raoul JOURNO

    Nous avons commémoré, cet été, à Nethanya (station balnéaire à proximité de Tel-Aviv peuplée de Juifs du Maghreb) le 10 ème anniversaire de la disparition d'une LEGENDE de la musique tunisienne: Monsieur Raoul JOURNO.

    Ce nom ne vous dira absolument rien (ni peut-être même à vos parents) mais vos grands-parents l'ont bien connu et vous connaissez ses chansons reprises par plusieurs artistes tunisiens sans savoir qu'il en est l'auteur.

    Raoul JOURNO a marqué de son empreinte la chanson tunisienne populaire, se spécialisant dans les chansons pour les fêtes, mariages avec "l'amour"
    pour thème de prédilection.
    Ses chansons romantiques et à "l'eau de rose" ont fait chavirer des générations entières.

    C'était le SEUL artiste que l'on s'arrachait en Tunisie aussi bien dans les mariages Juifs que Musulmans et même parfois Chrétiens pour "l'orchestration arabe" du mariage !

    Il nous a quitté à l'âge plus que respectable
    de 90 ans et a donné son dernier concert à l'âge de 85 ans (quelle santé !)
    Après son départ de 1965, il continuera à donner des concerts en France, en Israel et en Tunisie
    oû il revenait souvent pour chanter dans des mariages musulmans à la demande de parents qui l'avaient eû pour leur propre mariage !

    Aujourd'hui, son héritage musical a été sauvegardé
    et aucun mariage (ou presque) n'a lieu sans un de ses classiques.
    Vous pouvez retrouver et écouter une partie de son oeuvre sur www.dailymotion.com

    Mes préférées étant : "jinak ya aroussa" et
    l'émouvante "sellemt fik ya bladi".

    A quand une reconnaissance nationale de la plus belle voix qu'ait engendré la Tunisie ?

    PS : Une fois de plus, j'ai été consterné à la lecture des commentaires, mais bon j'ai l'habitude (...)

    PS 2 : J'aurai pû parler aussi de Marguerite "Habiba" Messika, de Cheikh el Afrit
    (Nissim Riozzo) ou encore d'Henri Tibi affectueusement surnommé le "Georges Brassens tunisien".
    Eux aussi ont marqué de leur empreinte la chanson populaire tunisienne.

    Posté par Elie, 22 août 2011 à 13:11
  • Besoin d'amour et de popularité

    Cet article n'est pas digne d'une journaliste mais d'une fille à papa en quête d'admiration et de reconnaissance. Dommage, ce n'est pas de ça que la Tunisie a besoin en ce moment. A quoi servez-vous? Qu'apportent vos contributions (vidéo SM, article vide sur Eltaief, ...) aux publications tunisiennes? Ressaisissez-vous et commencez à écrire des choses intéressantes.

    Posté par Amina, 24 août 2011 à 11:08
  • Bravo Emna

    Enfin un mot d'objectivité et d'honnêteté sur Kamel Eltaief,figure emblématique de l'ere de Ben Ali. Si Kamel homme affable avec un sens très fin d'humanisme est un vrai patriote qui a longtemps combattu le dictateur Ben Ali et paye cher de sa liberté et de sa quiétude . Si Kamel a contribue activement et d'une façon détermine a la révolution et dieu sait s'il n'a pas été un élément déterminant dans son attisement et sa propagation. Merci Emna pour lui avoir rendu justice. Merci si Kamel et bon vent.

    Posté par Carolina Cary, 24 août 2011 à 12:36
  • Philosophique et Prospective

    Ce post et surtout ses réactions sont assez symptomatiques de la nature humaine (...)
    Entre Emna qui s'interroge, puis se défend et enfin contre-attaque et ses détracteurs qui dégainent plus vite que leurs ombres, le combat loin d'être "à fleurets mouchetés" est plutôt du style sanglant, même si cela reste une métaphore.

    Aujourd'hui, j'ai demandé à un ami (très) proche
    comment il me voyait réellement, sa réponse fut cinglante : plutôt arrogant, cynique, sûr de moi et des idées que je défends ainsi que partiellement subjectif.
    A ce moment-là, je me suis dit, "heureusement" que c'est un ami !

    Puis, après une pause, il m'a dit qu'il me trouvait aussi brillant, doté d'un grand sens de l'humour, fidèle en amitié et généreux.
    Et qu'il retenait mes qualités au détriment de mes défauts.

    Moralité : le "procès" que certains font à Emna,
    pourrait s'appliquer à chacun d'entre nous (...)
    Est-elle parfaite ? Certainement pas.
    En fait-elle parfois un peu trop ? C'est bien possible.


    Mais je pense en toute objectivité, qu'elle essaie
    de faire son travail du mieux qu'elle peut.
    Avec le temps, je me suis rendu compte, qu'à sans cesse vouloir critiquer, on finit par oublier que les gens sont (en général) de bonne volonté.

    En relisant plusieurs dizaines de mes post, j'ai réalisé que je ne l'avais vraiment pas épargné !
    Alors, peut-être devrions-nous avoir plus d'indulgence les uns pour les autres ?

    Ce serait un bon début pour cette "nouvelle Tunisie" que nous appelons tous de nos voeux.

    Posté par Elie, 26 août 2011 à 02:05
  • comment gagner de l'argent en tunisie

    Une découverte sympathique du blog, merci pour ca, je reviendrais et j'en parlerais autour de moi !

    Posté par kaled, 31 août 2011 à 03:38
  • A pisser voire chier de rire !!

    Emna,
    Je vois que ton niveau de français est toujours aussi médiocre mais là n'est pas le sujet. Comme tu l'as vu le sujet de mon commentaire est : A pisser de rire voire chier de rire. Oui je suis par terre de rire devant ta pseudo plaidoirie. Si tu n'avais rien à te reprocher, pourquoi pondre un chiffon pareil ? Je ne pense pas que tu marches pour l'ancien ou le nouveau gouvernement, car tu n'es pas assez intelligente pour naviguer en eaux troubles. Tu n'es qu'une simple opportuniste qui essaye de se frayer un petit chemin dans un domaine déjà pauvre et ridicule qu'est le média tunisien. Tout ce que je peux te dire ma pauvre fille, c'est que tu n'iras pas très loin que tu le veuilles ou non.
    PS : Pour les merdeux et merdeux qui te félicitent et qui te font du lèche bottes blues, il ne valent pas plus que toi.
    Sur ce je me casse, vous me donner envie de gerber.

    Beurk !

    Posté par Phil, 31 août 2011 à 16:29
  • Je n'ai pas lu sur ce blog un article ou une enquête sérieuse dénonçant le régime de ZABA avant......la mi février 2011. Quand on se prétend journaliste d'enquêtes, on enquête et on dénonce. Vous auriez peut être été censurée mais qu'importe pourvu que les convictions soient debout. De bout en bout.
    Quand à Raoul Journo, c'était un immense artiste et il fait partie du patrimoine culturel tunisien. Si vous habitez un quartier résidentiel à Sousse Sfax, Kairouan ou Tunis ou ailleurs, laissez votre fenêtre ouverte en été, il y a toujours un mariage pas trés loin de chez vous et on y entend Raoul Journo.
    Kadhafi c'est pas fini. On attend vos reportages.
    Bien à vous. MALI

    Posté par MALI, 01 septembre 2011 à 14:58
  • Israel, ou le miracle permanent

    C'est le titre de ma tribune publiée dans le numéro de "Jeune Afrique", cette semaine.
    Tout d'abord, je tiens à souligner le courage de Marwane BEN YAHMED, qui a pris l'initiative de
    m'accorder une pleine page dans son hebdomadaire,
    nonobstant les réactions délirantes (du moins, je l'imagine) qui ne manqueront pas dès le prochain numéro.

    D'autre part, j'ai reçu en provenance d'Israel, un nombre impressionnant de réactions "indignées"
    de gens qui trouvent cette tribune beaucoup trop complaisante, vis-à-vis des palestiniens !
    En effet, ma tribune a également été publiée sur le Blog de mon ami Jacques BENILLOUCHE (1er site francophone d'Israel) dont je suis devenu l'un des chroniqueurs en compagnie de Fabien GHEZ, André MAMOU et Gérard AKOUN.
    Bref, une véritable "mafia" de Juifs Tunisiens !

    C'est donc Jacques Benillouche qui m'a prévenu des
    réactions de certains israéliens nationalistes qui voulaient m'en mettre "plein la tronche"...
    (J'ai envoyé les mails à Emna).
    A côté de cela, j'ai eu (également) quelques réactions musulmanes assez courroucées, mais celles-là, au moins, je m'y attendais.

    Moralité : Tout le monde (Juifs et Musulmans) veut m'en mettre "plein la tronche"...
    C'est dans ces moments-là que je me dis que décidemment, je fais du bon travail !

    Posté par Elie, 04 septembre 2011 à 18:42
  • Critiques (suite et fin)

    Vous pouvez directement lire les critiques de plusieurs nationalistes israéliens sur le site :
    www.parolevolee.com
    (cliquer sur mon article puis lire les réactions).

    PS : J'ai aussi reçu plusieurs critiques émanant de Juifs Français (...)
    Donc, j'ai plus été critiqué par des Juifs que par des Musulmans !

    Posté par Elie, 04 septembre 2011 à 18:59
  • Tunisie : quel avenir ?

    Depuis la désormais fameuse "révolution du jasmin", la situation ne cesse de se dégrader
    dans notre pays.
    L'économie est en berne, le tourisme a accusé une chute spectaculaire du nombre de touristes (-43%), les manifestations continuelles ont fini par paralyser à la fois les institutions aussi bien étatiques que privées.
    Sans compter le reliquat de quelques dizaines ou centaines de nostalgiques de l'ancien régime prêts à tout afin de semer la pagaille à travers le pays.

    Enfin, pour couronner le tout, une élection à venir qui ne ressemble à rien (légalisation de plus d'une centaine de partis !) et déjà des accords en "catimini" tel que celui que l'on prête entre islamistes et destouriens, le tout avec la bénédiction des Etats-Unis (...)

    Il faut avoir le courage de reconnaitre que le pays est dans une impasse totale et tous les partis se rejettent la responsabilité alors qu'ils sont collectivement responsables.

    Pour l'instant, la Tunisie bénéficie encore du "capital sympathie" d'avoir été le pays déclencheur du "printemps arabe".
    Qu'en sera t-il lorsque les élections se seront déroulées et les choses tassées ?

    Un conseil ? Envoyer d'urgence à Jeddah une équipe chargée de négocier le rapatriement des fonds volés à la Nation durant 24 ans et éparpillés dans des dizaines de comptes bancaires, à travers le monde.
    En échange, assurer à l'ex-président déchu une amnistie qui lui évite la prison et lui permette de rentrer mourir dans son pays.

    Dans une telle situation, il faut regarder avec pragmatisme la seule option qui s'offre au peuple tunisien de récupérer son argent.
    Ne vous faites aucune illusion, sans l'aide et la coopération de Ben Ali, les banques (particulièrement suisses)
    ne rendront jamais le moindre dinar.
    Quant aux procédures, elles prendront des années
    sinon des décennies avant d'aboutir, si elles aboutissent un jour (...)

    Je rappellerai que les survivants (et héritiers) de la Shoah ont mis plus de 50 ans (!!!) avant de pouvoir récupérer les biens qui leurs appartenaient dans les banques suisses.
    Les sommes en jeu méritent que l'on fasse preuve de "compréhension" même si la population entière souhaiterait le voir avec la corde au cou.

    L'avenir économique et la survie de la Tunisie sont à ce prix.

    Posté par Elie, 06 septembre 2011 à 02:29
  • Tu sais quoi ma petite Emna t es juste une petite blogueuse amatrice qui se fait passer pour la journaliste que tu ne seras jamais .Tu dois savoir que l ecole de journalisme compte les elites lors de leur acceptation et il ne suffit pas de savoir naviguer sur internet pour s octroyer le titre de journaliste.TU te fait passer pour une opposante du regime de BENALI alors qu on sait que tu as tout fait pour approcher Szakhr Matri.Alors corrige to français arrete de pleurnicher et de faire passer des idioties qui ne font rire que la fausse bourgeoise que tu es

    Posté par sounder, 01 mai 2012 à 18:13

Poster un commentaire