Emma Benji

Des états d'âme... et des sourires

07 février 2006

Wé tounéss bikhayrr (et la Tunisie va bien !)

bac1Ceci est un texte qui m’a été donné par ma cousine Line

Line est enseignante, elle avait surveillé un examen de français d’étudiants (ayant eu leur bac !) qui préparent un diplôme en commerce international.

Elle a été « subjugué » par leur niveau . ..Voici un petit extrait:

Sujet : Vous devez convaincre votre interlocuteur concernant un projet qui vous tient à cœur ; que vous voulez réaliser après avoir terminé vos études.

Essai d’un étudiant :

« Après ma déplome j’ai faire un progé avec mon camarade parce que mois et mon camarade n’aime pas travail dans une sociéte en même temps la salaire de quelque societe n’est pas forte, pour cela fais un projet qu’est tient à mon cœur, cette projet c’est la crache des bébes qu’est capable de trouver beaucoup des solutions et maitriser les problemes pour les familles car dans cette vie parceque toutes les femmes sont travailler donc elles sont difficile de trouve un locale ou personne capable organiser on même temps donner la tendrasse pour les bébés comme les craches pour sa cette projet sont réussit »

J’ai pris soin de recopier le texte exactement comme figurant sur la copie de l’étudiant.

Si parmi ceux qui lisent ce post, y en a qui connaissent le mail du ministre de l’enseignement supérieur, du ministre de l’éducation ou du président de la république, il serait aimable de lui faire parvenir ce post !

Nos étudiants ont un niveau médiocre en français, en arabe littéraire et ne parlons pas de l’anglais… Ils réussissent leurs études parce que si on se met à sanctionner des examens de finance et de gestion sur le français tout le monde aurait des zéro… Et au final, ça donne des étudiants ayant un niveau de bac+4 et plus mais qui ne trouvent pas de travail et qui sont incapables d'aligner deux mots de suite sans faire de fautes!!!

Posté par EmmaBenji à 12:02 - Commentaires [50] - Permalien [#]



Commentaires

  • c'est deçevant!!!

    c'est vraiment deçevant que des étudiants qui ont eu leur bac ont un tel nivau en français! mais c'est vrai qu'il ya tellement de professeurs qui ont le meme problème qu'on comprend les étudiants ...

    Posté par toufa, 31 octobre 2007 à 16:06
  • MOI PERSONNELLEMENT S'IL YA UNE CHOZE QUE JE NE SUPPORTE PAS C'EST LE FAIT QUE QUELQU'UN PARLE MAL LE FRANCAIS; SI ON NE LE MAITRISE PAS "3lech el we7ed yetféfa 3la badnou"????????? MOI JE JUGE UN GARçON à TRAVERS SON NIVAU EN FRANCAIS (ET à TRAVERS LES MESSAGES QU'IL ENVOIE); MAITRISER LA LANGUES FRANçAISE C'EST UN DES PREMIERS CRITERES POUR CHOISIR L'HOMME DE MA VIE )))

    Posté par toufa, 31 octobre 2007 à 16:34
  • :( ay ay ay ay ay ay

    vraiment je ne sais pas quoi dire c'est trop trop trooooooooooooooop grave.bon c'est vrai qu'on a un niveau trés faible pour certain étudiant, mais je voulais faire une petite remarque: il y a quelques profs aussi qui ont un français nul.Mais bon je pense que la merilleure solution c'est de sanctionner l'étudiant ou l'élève depuis le début sinon son cas va s'aggraver et comme vous le dites il ne trouvera jamais de travail.
    En tous les cas trés intéressant sujet.
    désolé si j'ai fais des fautes

    Posté par emna, 01 novembre 2007 à 01:01
  • esc tunis ye dawla

    ema yabka jaw fil esc w a3La
    http://ws-esc.xooit.com

    Posté par maher_tatu, 01 novembre 2007 à 10:34
  • je connais le mail du ministre !!

    salu
    je connais le mail du ministre !! mais je ne le donnerai pas... car il n'aime pas qu'on le dérange avec des histoires pareilles.
    il s'en fiche que les étudiants sachent lire ni écrire.
    alors, contentez vous de rire sur pareilles perles we rabbi yoster.

    Posté par magic, 18 novembre 2007 à 22:38
  • il faut que ous m'aidez

    bjr a tous voila je suis en terminale je passe on bac en juin et je suis en sciences mais j'envisage de faire un doctorat d'etat en litterature francaise alors m.nacho j'aimerai connaitre votre conseil (si vous me faites l'honeur de m'en donner biensur) car faisant parti du domine vous devez étre bien placé pour me répondre . enfin j'aimerai vous parler et parler a toute personne du domaine quipourra m'aider et me conseiller alrs c bien de faire un doctorat en lettres francaises ??

    Posté par mou, 06 décembre 2007 à 22:33
  • à voir: le curriculum vitale d'un professeur d'université tunisien...il a écrit un article dans la revue anale....franchement...que dire??? et dire qu'il dirige des thèses de doctorat...qui dit mieux??
    http://www.ur-e-masig.fsegt.rnu.tn/html/curriculum_vitale.htm

    Posté par chedly, 30 décembre 2007 à 22:30
  • :(

    cé decevon dé voire dé chose come ça

    Posté par amislouma, 07 février 2006 à 13:40
  • C'est bien de relever ce problème Emma. En effet, beauoup d'enseignants se pleignent du niveau de leurs étudiants.
    Pour ce qui est du français et de l'anglais, le problème en fait vient tant des profs que des étudiants. Je le sais parce que j'ai disuté avec des profs justement qui ont un niveau "yhachem". C'est donc normale que cela se reperute sur les étudiants.
    Ce que je suggère, c'est d'insister beauoup plus sur les épreuves orales pour ce qui est des langues, à la fois dans les concours de "capesse" (je ne sais pas comment ça s'ecrit) pour les profs et bien entendu en classe. Il faut aussi que les profs avant de s'engager dans l'enseignement fasse un stage de pédagogie (ce que la plupart n'ont pas). Rq: ça se faisait avant. Enfin, il faudrai que les programmes ne soient pas trop long pour que ça ne devienne pas du bourrage de cranne (c'est malheureusement ça)...
    J'espère que mes suggestions seront transmises au ministère de l'enseignement secondaire et supérieure... Et qu'elles soient prises au sérieux!!!
    D'ailleurs je me demande pourquoi il n'y a pas de réactions aux ministères de l'enseignements, ça va de mal en pire depuis un moment déjà. Ceux qui font les programmes n'ont-ils pas d'enfants qui vont à l'école???
    Engagez des gens capable de faire ce travail et non pas flen et felten!!! Cest peut être ça aussi le problème.
    En effet, maintenent les parents avértis n'inscrivent plus leurs enfants dans les éoles Etatiques à causes des programmes et du niveau atuels...

    Posté par nolwenne, 07 février 2006 à 15:28
  • Emna, quelle production! tu n'arrêtes pas de m'impressionner!
    Ton talent en marketing, personne n'en doute. Maintenant, tu nous fait découvrir tes compétences de Faqiha, bravo!
    Pendant une semaine, j'étais dans les hautes sphères de l'innovation et de l'entrepreunariat dans le secteur des NTIC. J'atteris et je me retrouve en plein dans cette hystèrie provoquée par qqs caricatures de mauvais goût.
    Ton gars parfaitement trilingue, si tu le croises, demande-lui de m'envoyer son CV!
    Je t'ai déjà parlé d'une lettre* adressée par une étudiante "doctorante" à son patron qui confirme tes commentaires. La question est vraiment grave et explique en grande partie notre sous développement. Comment veux-tu que nous nous en sortions quand l'horizon de la pensée est plombé par un vocabulaire handicapant et un imaginaire réduit aux préoccupations de la vie quotidienne?!
    Bonne continuation!
    *je pourrai te la communiquer mais à titre confidentiel

    Posté par MAM, 07 février 2006 à 17:06
  • Deplorable mais mauvaise approche

    Ceci est nouveau, et apparement ca empire de jour en jour. L'enseignement du francais s'est dilué entre l'enseignement des autres langues et de la technologie, les priorités ont aussi changé.
    la generation avec qui j'ai etudié etait meilleur (pas bcp, mais acceptable comme-meme).

    C vrai qu'il faut sensibiliser les instances competentes, toutefois ta methode n'est pas la bonne. Afficher au public une reponse a un examen supposé etre confidentiel (l'examen et la response) est un dangeureux precedent.

    Si cette affaire c'est produite en amerique du nord, Line sera expulsé de l’endroit où elle enseigne, et une enquete sera ouverte, t'impliquant toi aussi.

    En passant, je suis pas d'accord qu'il faut sanctioner un exeman en finance a cause du francais, faudra rendre le francais comme pre-requis pour passe d'une annee a une autre, que ce soit lui donner un coefficient 40, ou exiger une moyenne de 12/20 peu importe la moyenne generale.

    Posté par Napo, 07 février 2006 à 23:25
  • Rép à Napo

    Le bon dieu sait ce qu’il fait (rabbi yaaref chnawa yaamél). Heureusement qu’en Tunisie on n’est pas aussi fou que les américains !
    C’est quoi selon toi la bonne méthode pour sensibiliser les gens ???

    Posté par EMMA BENJI, 07 février 2006 à 23:26
  • Re: Emma

    Emma, pas necessairement fou. d'ailleurs ce systeme protege tant bien l'etudiant que le prof des abus comme celui mentioné dans ton cas.

    Denigrer un etudiant ou le write-up d'un etudiant en public meme s'il contient le plus mauvais des francais n'est pas la meilleure facon de proceder pour corriger un probleme chronique !!!

    Le prof peut tout simplement ecrire une note a son superieur ou au rectorat (mais pas plus haut que ca) pour lui/leur faire part de ses preoccupations.

    Le cas echant, imposer des regles aux etudiants quant a l'usage du francais, leur indiquant qu'un minimum de francais est requis pour passer la matiere.

    Posté par Napo, 08 février 2006 à 04:36
  • Napo

    Napo, moi même j'étais Prof univrsitaire. Et je t'assure que j'ai tout essayé!
    J'en avais parlé au directeur de l'institution ou j'ensegnais. Il a confirmé que c'etait deplorable mais qu'il ne pouvait rien y faire car ils n'ont pas les bases. J'ai tout essayé avec mes étudiants, je leur donnais meme des revues à lire. Si j'en parle c'est parce que franchement ca me fait mal au coeur. Ils triment nuit et jour et n'y arrivent pas car simplement ils ne comprennent pas le francais.
    Pour le cas de l'étudiant c'etait dans le cadre d'un examen pour tester leur aptitude au francais et non d'un examen final ans l'institution même. L'étudiant en question ne pourra pas lire ca car ils ne sont pas "ouverts" non plus aux nouvelles technologies. Internet leur coute cher!!!
    Si j'en parle ce n'est pas pour moquer mais pour qu'il y ait une vraie prise de conscience. C'est l'éducation à la base qui est deja défectueuse (primaire et secondaire)... Et à plus de 20 ans c'est presque irrécupérable.
    L'image de la Tunisie en souffre aussi un peu car ces etudiants réuississent et vont terminer leur etudes à l'etranger!

    Posté par EMMA BENJI, 08 février 2006 à 10:44
  • Effet boule de neige !!!

    Oui oui je confirme que de nos jours une personne maîtrisant le français est une denrée rare!! Rahou des fois tu hallucines quand tu te retrouves devant des personnes supposées avoir fait deees années d'études, avoir un haut niveau d'instructions, et qui te sortent des phrases en français (avec toute la confiance "du monde")à se cogner la tête contre le mur wallah.
    Ces étudiants dont tu parles, ce sont malheureusement les futurs cadres, responsables, et même chefs d'entreprises.
    En ce moment, au boulot, nous sommes en pleine période de recrutement pour un poste qui demande une excellente maîtrise de la langue française et c'est biiiieeennn indiqué dans l'annonce et lààà je reçois des cv à se pendre!!!!
    Je ne sais pas comment en ayant fait un Master, donc forcément ayant rédigé un mémoire, une thèse, ayant soutenu devant un jury, on arrive à écrire ceci : "Permettez moi monsieur de vous remercier de m’avoir envoyé une permission pour envoyer une demande d’emploi à votre société"!!!!!!

    Posté par Chouchitou, 08 février 2006 à 10:53
  • déontologie

    Napo a évidemment raison, ce qui explique que j'ai bien insisté sur le caractère confidentiel de la lettre que je t'ai proposé de lire.
    Les langues, la littérature, les arts et les sciences humaines sont les oubliés de notre politique de développement depuis l'indépendance. Nous n'avons vraiment rien compris! Comment veux-tu qu'un élève lycée travaille les langues et les matières littéraires en général quand il sait qu'elles ne sont pas obligatoires au bac et qu'avec 15/20 en maths et en sces physiques il est pratiquement sûr d'avoir son bac. La proposition(minimum requis) de Napo me semble adéquate.

    Posté par MAM, 08 février 2006 à 12:05
  • Voici mes propositions

    -Au niveau du primaire, consacrer les après-midi à langues et lectures.
    Les enfants seraient ravis parce qu’ils vont percevoir ces après-midi comme des récréations. Au début c’est l’instituteur qui leur fera la lecture.
    -Par exp, les mettre dans une grande salle où il y a plein de livres et les laisser les découvrir tous seuls et choisir leurs livres tous seuls. Regarder des livres ça donne envie de les lire
    - Un jour ce sera lecture libre et un jour film en anglais+ une heure de français ou d’anglais.
    - Au niveau du secondaire, je crois que les langues devraient avoir le même cœfficient que les mathématiques.
    - il y a aussi un effort a faire au niveau des profs
    Je me souviens d’une prof de français au lycée père blanc qui disait « sortez sur moi* », « vous êtes comme mes nuages *» et « enlevez ces cœurs* ».
    Je sais aussi qu’avant le lycée j’adorais lire, mais que j’ai eu une prof terrible que j’ai détesté, et j’ai donc détesté les livres à cause d’elle ! J’ai même fait une dissertation sur « le rouge et le noir » sans l’avoir lu… y avait une seule fille dans toute la classe qui l’avait lu et entendre la prof en parler ne donnait pas du tout envie de le lire.

    *sortez sur moi= « okhrjou alaya »= SORTEZ
    Mes nuages = « shabbi » = mes amis.
    Ces cœurs = « el kloub »= les glibettes

    Posté par EMMA BENJI, 08 février 2006 à 12:26
  • Les profs ne sont que le produit de notre système éducatif, tous niveaux confondus. Leur niveau en langues reflète la performance de ce système.
    Mais en creusant plus, notre système éducatif est lui-même la traduction de l'approche qu'ont nos responsables politiques du rôle de l'école dans le processus du développement.Nous avons longtemps cru et nous continuons à le faire que ce denier est lié à l'acquisition des sciences et des technologies. D'où le poids des matières scientifiques au lycée. Or, nous avons oublié que sans la maitrise des langues, le processus du savoir est handicapé. Un prof ayant des difficultés à s'exprimer ne pourra jamais transmettre ses connaissances à ses élèves. Un élève ayant des difficultés en langues ne pourra jamais comprendre le contenu des cours. C'est trivial!
    La place de la culture qui englobe la question de la langue mérite qu'elle soit abordée avec plus de sérieux. La culture est l'âme de la société. Que représente un corps sans âme?

    Posté par MAM, 08 février 2006 à 13:06
  • Pourquoi le francais?

    J'ai du mal à comprendre ton article, Emma. Cet examen a-t-il lieu en Tunisie ou en France? S'il a lieu en Tunisie, quelle est la langue officielle ou usuelle? N'est-ce pas l'arabe?

    En considérant qu'il s'agit de commerce international, on peut effectivement s'attendre a une certaine maitrise de langues etrangeres, mais pas forcement le francais. Les americains, plutot reconnus en terme de commerce, ne sont pas pour autant des polyglottes...

    Posté par Titophe, 08 février 2006 à 13:15
  • Qui peut expliquer à Titophe

    C’est en essayant de répondre à Titophe que je me suis rendue compte que notre système est difficile à expliquer.
    En fait, notre langue officielle est l’arabe, mais notre deuxième langue c’est le français. Au collège les matières scientifiques sont en arabe (suite à une nouvelle réforme qui date d’il y 8 ans peut être, j’ai oublié). Avant c’était en français, moi j’ai étudié l’histoire, géo, instruction civique et religieuse en arabe et le reste (sciences, math et physique) en français.
    Au lycée, les matières scientifiques sont enseignées en français.
    A l’université presque toutes les universités enseignent en français, mis à part droit, l’histoire-géo et l’arabe.
    Bref, assez compliqué tout ça… Il se trouve qu’au bout du compte nous avons des étudiants qui n’excellent ni en arabe ni en francais !
    Ceci étant je ne parle pas de tout le monde, tous les tunisiens ne sont pas comme ça. Nous avons par ailleurs des étudiants qui sont excellents… Sauf qu’une certaine jalousie fait qu’on est énervé face à certains cas.
    IL faut aussi signaler que la catastrophe concerne aussi la France, ce qui est à mon sens plus grave puisqu’ils sont Français. Parce que chez nous tout le monde parle bien tunisien.
    C’est un prof universitaire français qui me l’a dit. Selon lui la nouvelle génération fait des erreurs monumentales, et parle et écrit mal en français !!!

    Posté par EMMA BENJI, 08 février 2006 à 13:57
  • Absolument Emma !

    Cette discussion est une des meilleure sur la blogsphere car on traite d'un sujet crucial pour notre avenir et on s'en sort avec des propositions (Emma+Mam+Napo+etc) realistes, realisable, qu'on peut evaluer a court et long termes.

    C'est vrai qu'il fait hausser le niveau des professeurs, l'exemple de EMMA est assez choquant et il est de plus en plus frequent.

    Toutefois il faut garder a l'esprit que le francais d'antan n'est plus d'actualité, il perd de son influence, surtout qu'il represente 3% de l'internet (la ou l'information circule et reside, ya hasra al biblio)! alors peut-etre ca explique le desinteret des profs et des etudiants a la langue de moliere.

    Toutefois, je suis contre (pas parceque je suis anglophone de formation et de profession) le fait qu'on doit apprendre un francais litteraire elaboré a nos etudiants. Un francais moyen, sans fautes, clair et net pour faire passer un message est parfaitement acceptable.

    L'approfondissement doit se faire en langue Arabe, notre langue maternelle, et eternelle.

    Posté par Napo, 08 février 2006 à 15:56
  • Merci

    Merci Emma pour tes explications.

    Il n'empeche que je rejoins Napo sur le fait que le Francais n'est pas forcement le seul choix pour une langue etrangere. Si l'Arabe est la langue maternelle, je ne comprends pas pourquoi ce ne serait pas la langue des etudes? Que je sache, parler Arabe et faire du commerce ne sont pas incompatibles.

    Lorsqu'il s'agit de faire du commerce international, le plus simple est de parler une langue internationale. Le Francais l'est moins que l'Arabe...

    Ceci etant dit, il suffit de se ballader sur la blogosphere pour constater que le Francais est plus que torturé par un nombre incroyable de gens. Les commentaires specialement sont un nid de fautes d'orthographe. Lorsqu'elles sont le fruit d'un blogueur dont le Francais n'est pas la langue maternelle, on doit etre indulgent et meme souvent admiratif d'une telle maitrise d'une langue etrangere. Mais la plupart du temps, ca vient plutot de Francais de France...

    Posté par Titophe, 08 février 2006 à 16:49
  • Titophe n'a pas tout a fait tord. Le système éducatif devrait être fait de telle sorte a faciliter ou plutot à préparer l'enfant à "la vie"... L'informatique, l'anglais et peut être le chinois sont des éléments dont on doit tenir compte. Il n'est pas admis qu'un diplomé en Commerce international ou en gestion tout court ne maitrise pas l'outil informatique et l'anglais??? Et donc il faudrait peut etre y réfléchir dès le primaire.
    Notre président est très ouvert aux nouvelles technologies, on a l'"ordinateur populaire" ...C'est un ordinateur dont le prix est etudié de telle sorte a ce que tout le monde puisse acheter un ordinateur... mais il se trouve qu'il n y a pas trop d'applications en parallèlle dans les écoles et lycées. Quand y a deux éleves ou plus par poste ce n'est pas facile d'apprendre, mais c'est faute peut etre de moyens aussi... Une chose est sure, pour avancer et évoluer il faut prendre conscience de tous ces éléments

    Posté par EMMA BENJI, 09 février 2006 à 11:45
  • C notre choix

    Parler de Niveau "grammatical" n'est pas nouveau. ca date depuis un bail; tlm a remarqué la dégradation. Pire, c'est la langue arabe même qui souffre de ça. à qui la faute?
    Pour ceux qui connaissent bien l'histoire, je dirais à Mzali. mais bon... On va pas faire un tribunal ici.
    La réflexion, le "niveau" se dégrade trop vite en Tunisie. Nivo de vie, Nivo moral, Nivo intellectuel; allez cherchez les raisons. faut pas.
    J'ai passé un bon moment à la fac de droit de Tunis (étudiant et enseignant). j'aurais pu vous sortir des centaines de caricatures. Simple remarque: avant, qd on a 14 en mémoire, on est les super. auj on vous donne 18.
    la plus belle: 20 en philo
    ma tête commence à me faire mal
    bonne journée

    Posté par Abdou, 09 février 2006 à 12:35
  • Mzali?

    Abdou, pourquoi la faute à Mzali?
    Erratum: Tort au lieu de tord !!!

    Posté par EMMA BENJI, 09 février 2006 à 13:36
  • Quelle langue maîtriser

    C'est vrai que l'arabe est la langue officielle en Tunisie. Mais de nos jours et hormis quelques pays qui ne sont pas les pays les développés l'arabe est loin d'être la langue de communication. donc en Tunisie, le niveau de français est de plus en plus bas et donc n'en parlons pas de l'anglais que lui est son maniement revient à du charabia pur et dur.
    Mo la solution que je vois est de diminuer les langues qu'on propose entre arabe, français, anglais, espagnol italien....et de se concentrer sur l'anglais et le français et de rendre ces deux matières plus importantes (de point de vue coefficient) comme le math.

    Posté par Adel, 09 février 2006 à 17:06
  • Méthodologie

    Très bonne idée AdeL; excellente même.
    Mais entre nous, vas voir le niveau des profs en Français dans nos Lycées et tu verras que c'est pas la faute des élèves , seulement.
    Et si on enseignait les langues via les chansons!! Vu que nos jeunes aiment la musique!!
    Mais une réalité: il ne faut pas généraliser. themma des enfants "etjaljel" bel Fronsé

    Posté par Abdou, 10 février 2006 à 09:27
  • en Chansons

    Oui, très bonne idée... Apprendre l'anglais à travers les chansons!!!
    D'abord essayer de lire les paroles, leur explqiuer le sens et la chanter en essayant de respecter la prononciation!

    Posté par EMMA BENJI, 10 février 2006 à 10:30
  • Permets-moi Emna de revenir sur la problématique de la langue qui me tient vraiment à coeur. Il ne s'agit pas d'aborder la question d'un point de vue technique ou pédagogique. C'est beaucoup plus compliqué que cela. Notre histoire est marquée par plusieurs ruptures culturelles et civilisationnelles. Notre dialecte (eddarja) traduit parfaitement cette réalité historique: un mélange de vocabulaires d'origines variées-berbère, arabe, turque, farci, hébreux, français, italien, anglais. Il existe même des mots dont on ignore les origines(debbouza-bouteille-?). Nous sommes aujourd'hui face à un problème réel: notre langue maternelle présente de nombreuses carences, j'en citerai quelques unes:
    1/ le vocabulaire est extrêmement pauvre, il ne va pas au delà de l'expression des besoins primaires de la vie
    2/ elle est dépourvue de règles de grammaire, de conjugaison, de syntaxe,...
    3/ elle n'est pas de tradition écrite
    4/ le sens des mots et des phrases est souvent approximatif
    5/ d'une région à l'autre, le vocabulaire diffère

    Sachant que la langue satisfait deux fonctions essentielles: la réflexion et la communication, il me semble que notre derja n'est pas à même de nous permettre d'atteindre l'efficience dans ces deux domaines.

    Quand la question de la langue a été posée, l'obsession identitaire était tellement forte que nous avons éludé l'approche fonctionnelle. Du coup, nous sommes partis dans des débats(arabité? modernité?) qui nous ont de plus en plus éloigné du coeur du problème et ont même été à l'origine de graves dissensions au sein de notre société.

    Ce dont nous avons besoin, c'est une langue qui ne limite pas le champ de la réflexion, qui nous permet de communiquer aisément et avec précision, que tout le monde sait parler, lire et écrire. Si le chinois est le chemin de notre salut, je n'y vois personnellement aucune objection!

    Nous nous posons souvent la question: pourquoi les Tunisiens ne lisent-ils pas? La réponse est pourtant extrêmement simple: il existe un écarténorme entre la sensiblité des romanciers et des écrivains en général et celle des lecteurs du fait de leur relation(degré de maitrise) avec la langue. La communication n'est donc pas possible.

    Nous sommes plus que jamais appelés à faire un choix. Les tentatives d'écrire la derja, notamment par les publicitaires, me font personnellement marrer. Ils oublient que dès qu'il s'agit de lire, nous sommes conditionnés pour lire l'arabe littéral. J'ai fait un test avec des amis: ils ont tous eu des difficultés pour lire les messages et à chaque fois avec une prononciation différente! Sans parler du vocabulaire utilisé: virginni ouen virginik? titti al hamriti? etc..

    Je n'ai pas envie d'ennuyer plus tes lecteurs avec ces analyses.

    Pour Titophe, sache que quand deux "arabes" de nationalités différentes se rencontrent, il leur est souvent plus facile de communiquer en français ou en anglais qu'en arabe!!!!!

    Posté par MAM, 10 février 2006 à 15:41
  • L'arabe se perd !!!

    Juste petite parenthèse par rapport à l'arabe. J'arrive pratiquement à comprendre tous les arabes (egyptiens, libanais, etc.). Il se trouve que ce n'est pas le cas de ma petite soeur. Elle ne comprend pas les égyptiens et pour cause, nous faisons partie de la génération feuilleton egyptiens et elle de la génération GIGA !!!
    Autre problème, au primaire et au lycée j'etais tres douée en arabe. J'ai "fait" un bac "sciences "exp (alors que mon prof d'arabe vouliat que je "fasse" un bac "lettres"... j'avais même été sélectionnée parmi les étudiants du lycée qui devaient rédiger la dissertation du "7 Novembre"... Mais il se trouve que maintenant j'ai de plus en plus de mal à accrocher quand il s'agit d'un texte en arabe... Des fois je ne comprends pas et je m'etonne moi même !!!

    Posté par EMMA BENJI, 10 février 2006 à 16:08
  • Emna,j'aurais aimé lire un commentaire de ta part à propos de l'emploi de la derja dans les messages publicitaires écrits! Connais-tu un chercheur qui s'est intéressé à la question?

    Posté par MAM, 10 février 2006 à 16:23
  • Mam

    C'est vrai que c'est un bon sujet d'article ou de travail de recherche. Il y a des recherches en marketing sur l'effet de la langue dans la vlidité des échelles de mesures? C'est a dire quand on pose des questions en francais ou en arabe est ce que les résultats sont les mêmes ou pas. La réponse est bien sur non. mais le test a ete fait avec l'arabe littéraire. Maitenant sur l'efficacité des textes ecrits en tunsiens, je ne pense pas qu'il y a des recherches dans ce sens... Si je termine ma foutue thèse je me pencherai sur ce point!
    Merci Mam!

    Posté par EMMA BENJI, 10 février 2006 à 21:27
  • thèse

    Ou peut-être tu le confieras à la de tes futurs "thésards".
    Pourrais-je connaitre ton sujet de recherche? Tu m'inviteras à ta soutenance,j'espère?

    Posté par MAM, 11 février 2006 à 15:08
  • Mam

    Je travaille sur les alliances publicitaires. C'est un type particulier de publicités de marques où deux marques s'affichent ensemble sur un supprt publicitaires. Les aliances publicitaires representenet un type particulier d'alliances de marques. Mais il se trouve que maintenant je ne suis pas en train de bien avancer (entre autres pour mes pbs de cet été) et j'ai un peu envie de faire autre chose. Mais je ne me décide pas encore

    Posté par EMMA BENJI, 12 février 2006 à 11:18
  • Dès l'école primaire, l'arabe est présenté comme une vaste corvée et les enfants trouvent peu de relai dans les librairies. Trouvez-vous les livres d'enfants en arabe sexy ? Illustrations paléolithiques, thèmes ringards ... ils n'apprennent pas à aimer l'arabe, ils ne lisent en arabe que par obligation, leur vocabulaire est pauvre. Ils ne rêvent pas en arabe. En français, le niveau requis par l'école est ridicule et cela les entretient dans une médiocrité inquiétante pour l'avenir.
    Je suis d'accord avec le constat que ça commence là : dans les deux langues, les enfants subissent dans leur évolution intellectuelle les limites d'un vocabulaire pauvre, d'un manque de structuration et d'un manque d'ouverture. J'ai entendu le terme d'"analphabètes bilingues" et cette triste plaisanterie a malheureusement du sens.
    Puis on retrouve le même problème au moment de l'embauche dans l'entreprise : manque de structure, manque de culture générale, manque d'ouverture vers d'autres cultures et partant, vers l'autre tout court (difficultés à coopérer).
    La Tunisie est toute petite et elle ne peut qu'être ouverte. Partant de là, je crois que le bi-linguisme (au moins) devrait être revendiqué, assumé, AIME et assorti d'une exigence de qualité dès le départ.
    Mais pour aimer les autres, je crois qu'il est nécessaire de se connaître, de s'aimer soi-même et de se projeter dans une vision d'avenir qui nous inspire.
    Là, ça coince : je constate peu d'estime de soi en tant que tunisien, une difficulté à interroger la culture actuelle sans créer de la défensive parfois offensive, un court-termisme assez généralisé.
    Il me semble qu'il y a du boulot pour les profs, pour les artistes, mais également pour tout un petit chacun.
    A commencer par ouvrir des zones de débat sur la question et bravo donc pour ce blog.

    Posté par cat, 12 février 2006 à 11:52
  • Emna, j'ignore les problèmes que tu as vécus cet été. En revanche, il me semble(j'en suis même certain) que ton perfectionnisme est en train de freiner l'évolution de tes recherches. Certes, le perfectionnisme dénote une certaine honnêteté intellectuelle et professionnelle mais il peut aussi(c'est souvent le cas)être source d'immobilisme. On cherche à tellement bien faire les choses que l'on finit par ne rien faire car on n'est jamais satisfait de ce que l'on fait même s'il s'agit d'un travail de qualité. J'ai souvent eu l'occasion de lire des thèses de doctorat dans les différentes disciplines du management et même dans les disciplines scientifiques, j'étais très surpris de constatet que le niveau ne volait pas très haut. Donc, fonce et ne te complique pas trop les choses! Si tu es sûre de la problématique et de la méthodologie, c'est largement suffisant pour réussir le reste. Bon courage!

    CAT? j'aime bien ton analyse. Pourrais-je avoir une idée sur ton profil?

    Emna, tu es en train de réaliser un excellent score(nbre de commentaires) pour un sujet aussi sérieux(je te fais la concurrence en stat!). J'ai demandé à des amis intéressés par le sujet d'intervenir(je te fais aussi la concurrence en mktg!).
    Merci de m'avoir fait découvrir le blog de Mériem L. Quel talent littéraire!!!!!(je n'arrive pas à y accéder depuis 2 jours?!).
    Tu ne m'as rien dit sur E Benbassa. Si tu l'as toujours pas lue, je te recommande vivement de le faire.

    Posté par MAM, 12 février 2006 à 12:47
  • MAM, tu connais très bien mon profil ! Je conviens qu'en parler permet d'éclairer le sens de mon commentaire. Je suis coach et consultante en entreprise ; j'interviens sur des problématiques comportementales et relationnelles telles que le management, la communication, la coopération, ... et suis passionnée par cette approche et les liens qu'elle me permet de tisser entre les différents niveaux de la vie des personnes et des groupes.
    Je suis également maman de deux fillettes, 7 et 11 ans, qui fréquentent l'école publique. La langue, la culture, la projection sont donc au coeur de mes préocupations personnelles et professionnelles.
    Je suis aussi une personne qui ne trouve pas beaucoup de choix dans les librairies -et d'ailleurs peu de librairies-, regrette que le cinéma tunisien soit bloqué aux années quarante, estime que la gamme des disques disponibles est vraiment restreinte et les festivals musicaux et autres fête de la musique anémiques, rage contre le tarif prohibitif des billets d'avion qui m'empêche d'aller voir ailleurs autant que je le voudrais ... bref, une citoyenne lambda qui fait ce qu'elle peut pour s'aérer les neurones et en donner le goût à mes enfants.

    Posté par cat, 12 février 2006 à 13:37
  • Bienvenue

    Ok Cat! Bienvenue sur le blog de Emna(sorry Emna pour le plagiat!).Tu es ma première recrue.

    Posté par MAM, 12 février 2006 à 14:40
  • MERDE

    Désolée... mais mon blog a décidé pour la première fois de me censurer. Ca fait un quart d'heure que j'écris et là je me rends compte que le commentaire n'est pas passé!!! C'est énervant.
    Pour qui est ce que mon Blog se prend il???
    Il me censure moi? sa créatrice.
    Bref, Dali je suis ravie meme super contente du "succès" de mon blog. J'ai environ 700 visites par jours et j'avoue que ce me fait plaisir...meme si tout le monde ne laisse pas de commentaire!
    Je suis aussi contente d'avoir l'équivalent de la "Emna de Zyad" ici en la personne de Mam...
    Bon voila, Mam est le responsable MKG de ce blog... sans pbs !

    Posté par EMMA BENJI, 12 février 2006 à 19:22
  • ?

    euh ... je ne suis pas familère des blogs et de leur jargon ; c'est quoi, Emna, un responsable MKG ?

    Posté par cat, 12 février 2006 à 20:23
  • MKG

    Sorry, MKG est l'abbréviation de marketing

    Posté par EMMA BENJI, 12 février 2006 à 20:38
  • Emna, who is Dali???
    Je réponds à cat: MKG ou mktg=marketing.

    Posté par MAM, 12 février 2006 à 20:42
  • je suis folle

    je ne sais pas qui est Dali... C un lapsus... et pourtant je ne connais as de Dali...ah si, j'en connais un assez mignon....ah je l'appelerai le jour de la saint valentin! cbien c un bon lapsus...Merci mam de me l'avoir fait remarquer

    Posté par EMMA BENJI, 12 février 2006 à 20:59
  • créativité!!!

    Emna, tu vas me rendre jaloux!!!

    Pour revenir à notre sujet, il m'arrive souvent de lire les enseignes des commerces à Tunis ou ailleurs. Il est extrêmement rare de tomber sur un nom inspiré de la langue arabe, preuve supplémentaire du malaise que nous vivons avec notre langue!!! De même, il m'arrive souvent de lire des noms en français ou en italien dont l'orthographe est complètement défiguré.
    A une certaine époque, le 7 novembre a un peu sauvé la situation: café du 7/11, centre commercial du 7/11,etc...
    Mais comme notre imagination est limitée et les gens font parfois des choses sans trop les comprendre, on a abouti à des aberrations comme "la boucherie du 7/11"!!!! Heureusement que des responsables s'en sont rendus compte et ont vite fait d'ordonner de démonter les enseignes.

    Posté par MAM, 13 février 2006 à 11:40
  • ...

    En fait le problème avec les tunisiens c'est qu'ils font toujours de l'excès de zele. ils sont les premiers a critiquer dans les debats de salon...alors qu'ils passent leur temps a faire du leche bottes pour rien !!!
    Notre loi et notre constitution a la base sont bien, le problème provient des tunisiens qui n'appliquent pas et qui exercent des abus tous seuls sans que personne ne leur demande rien!

    Posté par EMMA BENJI, 13 février 2006 à 19:51
  • French victim!!!!!!!!!!

    J’ai lu avec beaucoup d’attention vos commentaires sur ce sujet, croyez moi sur parole que c une langue pourris qui nous a causée que des problèmes ;
    1- 75 ans d’esclavage.
    2- On fait du commerce qu’avec des pays francophones.
    3- Pour ce qui des études universitaires, et là je parle des prof, les revues françaises sont tellement médiocres qu’on devrait dans l’avenir interdire aux universitaires de se référer à ce genre de revues.
    Ce que je propose, chers (e) french victim, c’est de rendre le français notre troisième langue et l’anglais notre langue secondaire. Ainsi nous pourrons dans l’avenir lointain profiter de la « langue scientifique ».

    Posté par nabbou, 04 mars 2006 à 18:11
  • ras le bol

    Il vaut mieux ne pas être votre étudiant, vous divulguez un secret professionnel sur votre blog.
    Vous reprochez, des choses que vous faites vous aussi, votre étudiant a le temps de se rattrapper, mais vous qui êtes sensèe être la référence vous faites constamment des fautes d'orthographe et de francais, relisez vous et vous verrez que vous êtes une honte pour les universitaires et les doctorants. un étudiant peut se tromper mais un prof doit mériter son poste et éviter autant que possible de faire des fautes telles que vous le faites. vous savez, il y a un correcteur d'orthographe et de grammaire sur world

    Posté par marocaine, 12 mars 2006 à 12:03
  • RE Marocaine

    Tu as raison sur un seul point, il m'arrive de faire des fautes en envoyant mes commentaires, parce que j'ecris super rapidement et je ne relis pas, mais c'est pas une excuse!!!
    Par contre, je suis tres tolerante avec mes etudiants, je prends le temps de les comprendre et je ne les santionne pas sur les fautes car je pense qu'a mon niveau ca ne sert pas a grand chose.
    Je les pousse a travailler, a lire, a aller de l'avant, et à ne pas avoir de complexes...mais je leur dit franchement qu'ils doivent s'ameliorer en francais.
    J'Aime mes étudiants avec un grand A et je les respecte beaucoup...et je ne divulgue aucun secret professionnel.
    J'ai compris par contre que tu n'es jamais contente et que tu n'ecris des commentaire que pour ecrire des choses négatives... Ce n'est pas grave, il faut de tout!

    Posté par EMMA BENJI, 12 mars 2006 à 19:12
  • universel

    Ce que tu as montré,Emma, est tout simplement et malheuresement la réalité qui existe en tunisie...mais certainement pas que chez les étudiants...je connais des assistants qui ont un niveau, pour ne pas dire catastrophique, moyen en langue française.
    Je suis étudiant et ce phénomène je le rencontre, presque, tout les jours. Par exemple, un assistant de cours de gestion de production à l'ESC tunis a écrit au tableau "métode de cronométrage"!!!!
    Alors n'allez pas chercher très loin pourquoi nos étudiants ont un niveau pitoyable en français...

    Posté par oussema, 27 mars 2006 à 03:41
  • Une précision

    Ne soyez pas trop sévère.

    Mais c'est un problème qui se pose vraiment et qui doit trouver des solutions.

    Notre système éducatif édicté par un contexte politique mérite bien d'être revu ....

    Posté par Nabil, 27 mars 2006 à 09:42

Poster un commentaire